Reine-des-prés

© Istock

La reine-des-prés (Spirea ulmaria = Filipendula ulmaria) est utilisée contre les douleurs articulaires liées à l’arthrose et aux rhumatismes. Diurétique, on la recommande également contre la goutte ou les œdèmes douloureux. C’est elle qui a donné son nom à l’aspirine (spirée).

Publicité

La reine-des-prés

La reine-des-prés est une grande plante pouvant atteindre 1 m 50, qui affectionne les lieux humides. On la rencontre en Europe et en Asie. Ses fleurs blanches sont parfumées et mellifères, ses fruits ont une forme spiralée (d’où son ancien nom de « spirée »).

Déjà connue à la Renaissance comme remède à la dysenterie, on établit au 19ème siècle qu’elle contient des dérivés salicylés à l’origine de l'aspirine (acide acétylsalicylique).

Anti-inflammatoire et dépurative

Les sommités fleuries de la plante sont anti-inflammatoires et antalgiques de par leur teneur en salicylates. On recommande particulièrement leur usage en cas de douleurs articulaires ou de rhumatismes. Ces propriétés leur permettent également d’être utilisées en cas de maux de tête et d’état grippal. La reine-des-prés est également antipyrétique (fait baisser la fièvre). Souvent considérée comme « une aspirine naturelle », elle est cependant bien mieux tolérée par l’estomac que cette dernière car elle s’active uniquement au niveau de l’intestin et elle ne fluidifie pas le sang.

La reine-des-prés est un excellent diurétique, elle favorise l’élimination rénale de l’eau et des déchets. Dépurative, on la conseille donc en cas de goutte et plus généralement en cas d’affections nécessitant l’élimination des déchets par l’organisme. On la recommande également pour lutter contre la cellulite et en complément des régimes amaigrissants.

Elle est toujours aussi efficace contre la diarrhée comme l’indiquait une réputation fort ancienne.

Guide: 

Publié par Audrey Gast le Mardi 08 Septembre 2015 : 15h01
Mis à jour le Mercredi 13 Avril 2016 : 16h59
PUB
PUB