Régurgitation et reflux gastro-oesophagien du bébé : les réponses de l’expert à vos questions

Publié par Dr Christelle Pierrot, médecin généraliste le Lundi 10 Octobre 2016 : 10h40
Mis à jour le Lundi 10 Octobre 2016 : 15h08

Les régurgitations du nouveau-né et le reflux gastro-oesophagien sont des préoccupations récurrentes chez les jeunes parents. Si ces troubles sont répandus, chaque cas est particulier et nécessite conseils et traitements appropriés. Nous avons demandé à notre experte, le Dr Christelle Pierrot, de répondre aux questions que vous avez posées sur E-santé.

© Istock
PUB

1 - Mon bébé continue à régurgiter avec des pleurs, malgré un lait approprié prescrit par le pédiatre

Si votre bébé pleure lors des épisodes de régurgitations malgré un lait épaissi de façon approprié, mais qu’il continue de bien prendre ses biberons, qu’il grossit bien et qu’il va bien en dehors des remontées acides, il est envisageable d’ajouter un traitement médicamenteux tel qu’un pansement gastrique, ou un anti-acide.

Si, en revanche, votre petit pleure même en prenant ses biberons, qu’il ne les finit plus, qu’il grossit moins, il est possible qu’il fasse une œsophagite qui est une irritation de l’œsophage consécutive aux régurgitations à répétition : cette complication nécessite un traitement médical approprié. Dans les deux cas, il est important de revoir votre pédiatre pour refaire le point sur le reflux gastro-œsophagien de votre enfant et sur les différentes options thérapeutiques qui peuvent être envisagées.

PUB
PUB

2 - Les régurgitations de mon bébé se poursuivent malgré le traitement prescrit par le pédiatre

Si malgré le lait anti-régurgitation et le traitement médicamenteux, votre bébé continue de régurgiter, mais sans pleurs, sans perte d’appétit, et qu’il va bien : on peut se permettre de ne rien faire de plus. Le reflux gastro-œsophagien est très fréquent chez le nourrisson, on ne parvient pas forcément à le maîtriser complètement, mais tant que l’enfant va bien, on peut patienter en sachant que ça se résoudra avec le temps.

Si, par contre, votre bébé pleure beaucoup en plus des régurgitations, qu’il est très inconfortable, qu’il prend mal ses biberons, qu’il présente une prise de poids insuffisante, ou autres symptômes, malgré le lait approprié et le traitement médicamenteux, il faut retourner consulter votre pédiatre : il peut s’agir d’un reflux compliqué d’une œsophagite, d’une allergie aux protéines de lait de vache, ou autre. Il doit être réexaminé, des examens complémentaires seront éventuellement demandés par le médecin pour faire le diagnostic et traiter la cause au mieux.

Publié par Dr Christelle Pierrot, médecin généraliste le Lundi 10 Octobre 2016 : 10h40
Mis à jour le Lundi 10 Octobre 2016 : 15h08
PUB
PUB
A lire aussi
Coliques du nourrisson : quels traitements ?Publié le 14/10/2016 - 08h05

Les coliques du nourrisson, responsables de crises de pleurs très intenses chez le tout-petit de moins de 4 mois, sont assez caractéristiques et donc faciles à reconnaître. Leur mécanisme reste non élucidé à l’heure actuelle, il n’existe donc pas de traitement médicamenteux permettantde les soigner, plongeant souvent les parents et les professionnels de santé dans l’impuissance… Pourtant, des moyens existent qui peuvent aider à soulager le bébé ou à rendre la situation plus supportable pour les parents, et qui valent le coup d’être tentés. Mais il faut s’assurer...

Pleurs du nourrisson : faut-il laisser bébé pleurer ?Publié le 26/02/2016 - 11h58

Si l’on sait de façon théorique qu’un bébé pleure, ce n’est pas pareil de l’expérimenter ! Beaucoup de parents se trouvent démunis devant les pleurs de leur nourrisson, notamment quand ses besoins physiologiques sont déjà comblés. Par crainte de passer à côté d’une causeorganique, ils multiplient parfois les consultations médicales. L’entourage donne en général beaucoup de conseils divers et variés qui peuvent être source de confusion, voire de culpabilité : on peut finir par penser qu’on est un mauvais parent quand on ne parvient pas à pouvoir calmer...

Coliques du nourrisson : savoir repérer les symptômesPublié le 28/09/2016 - 21h24

Les coliques du nourrisson sont réputées pour être responsables de douleurs abdominales accompagnées de crises de pleurs difficiles à calmer chez le bébé. Pourtant, tous les pleurs ressentis comme excessifs ne sont pas nécessairement des coliques du nourrisson, et à l’inverse, beaucoup de...

Plus d'articles