Les régions ne sont pas égales devant la santé

Publié par Hopital.fr le Vendredi 13 Mai 2011 : 10h56
Mis à jour le Lundi 16 Mai 2011 : 16h57

La direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) des ministères sociaux propose un tour de France de l'offre sanitaire et sociale, qui étudie les régions sous tous les angles.

PUB

La publication du "Recueil d'indicateurs régionaux : offre de soins et état de santé" accompagne les agences régionales de santé (ARS) - créées en 2010 - dans la mise en place de leurs projets régionaux de santé (PRS). Les données proviennent de sources de référence gérées par les ministères sociaux (Statiss, Eco-santé, Score-Santé...), mais également des indicateurs démographiques et sociaux issus de l'ouvrage "La France et ses régions" (édition 2010) publié par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Les régions sont étudiées sous tous les angles : l'offre et le recours aux soins, la consommation de soins, l'état de santé de la population... Le recueil offre ainsi un portrait synthétique et comparatif de chaque région, en cinq parties. La première décrit le contexte sociodémographique au regard de l'évolution de la population, de sa répartition, de sa structure par âge et de ses revenus. Les indicateurs sont présentés sous forme de tableaux thématiques, permettant aux régions de se situer les unes par rapport aux autres. La deuxième partie, consacrée à l'état de santé de la population, présente notamment les indicateurs relatifs à l'espérance de vie, au taux de décès par suicide, aux affections de longue durée, à l'obésité et à la consommation d'alcool et de tabac. Les données révèlent de fortes disparités entre les régions. A titre d'exemple, l'espérance de vie à la naissance pour un homme est de 74,2 ans dans le Nord-Pas-de-Calais contre 79 en Ile-de-France. Les taux d'obésité, de décès par accident vasculaire cérébral (AVC), par suicide ou par mortalité prématurée sont également plus élevés dans le Nord de la France. En revanche, le Sud-est est plus touché par les affections psychiatriques, la consommation de cannabis et les accidents de la route.

La troisième partie du recueil passe en revue l'offre sanitaire en métropole. Les inégalités dans ce domaine sont tout aussi prégnantes. Le Sud concentre ainsi une très forte densité de médecins et professionnels de santé libéraux. Le chapitre consacré au recours et à l'accès aux soins compare les différentes consommations de soins et l'attractivité des établissements. Enfin, la dernière partie de l'ouvrage relative à l'offre médicosociale confronte les taux d'équipement en structures d'accueil pour personnes âgées (pour lesquels la Bourgogne et l'Ouest sont en tête) et pour personnes handicapées (avec une prévalence pour le Sud-ouest).

Pour plus de renseignements : www.sante.gouv.fr

Publié par Hopital.fr le Vendredi 13 Mai 2011 : 10h56
Mis à jour le Lundi 16 Mai 2011 : 16h57
Source : Hopital.fr
PUB
PUB
A lire aussi
Un nouveau plan pour lutter contre le suicidePublié le 12/03/2010 - 00h00

La ministre de la santé, Roselyne Bachelot, a annoncé le 5 février dernier, lors des 14e Journées nationales de prévention du suicide, la préparation d'une nouvelle stratégie nationale.

Les Français vont bien, mais ne se surveillent pas assezPublié le 28/09/2009 - 00h00

Les Francais affichent un état de santé plutôt bon, mais avec un bémol important : la mortalité "évitable" des moins de 65 ans reste l'une des plus élevée de l'Union européenne. Les disparités d'espérance de vie demeurent entre hommes et femmes, mais aussi entre groupes sociaux et...

Plus d'articles