Recrudescence de la tuberculose

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 24 Mars 2004 : 01h00
La tuberculose est en recrudescence dans la capitale. Tandis qu'en France on dénombre onze cas de tuberculose pour 100.000 habitants, Paris détient le triste record des cinquante, et dans les foyers de travailleurs migrants, cette proportion monte à six cents. La Journée mondiale de la tuberculose du 24 mars, sera l'occasion de faire un état des lieux et de présenter la lutte concomitante sida/tuberculose.
PUB

Mortelle au siècle dernier, la tuberculose avait presque disparu en France, grâce à la généralisation de la vaccination et à la hausse du niveau de vie. Sa recrudescence importante à Paris est due à la dégradation des conditions d'existence de toute une partie de la population, et plus particulièrement de travailleurs d'origine étrangère. Dans le monde, l'Organisation mondiale pour la santé (OMS) a projeté de dépister 70% des cas de tuberculose et d'en traiter jusqu'à 85% d'ici 2005. Cet objectif sera difficilement atteint, d'autant plus qu'apparaissent des bacilles résistants à de nombreux antibiotiques.

La tuberculose, toujours d'actualité dans les pays en voie de développement, fait partie des infections les plus meurtrières. C'est ainsi que l'OMS a mis en place un plan pour étendre la collaboration entre les programmes nationaux de lutte antituberculeuse et de lutte contre le sida afin de juguler l'expansion de la pandémie de co-infection tuberculose-VIH. Bien sûr, l'Afrique est particulièrement visée. Sur ce continent, vivent 70% des 14 millions de personnes atteintes de avec cette co-infection dans le monde.Selon le Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé, le Dr Lee Jong-Wook, « avec un traitement efficace, on peut guérir la tuberculose, maîtriser le virus du sida (VIH) et préserver la santé de millions de personnes. »Parallèlement, le Dr Mario Raviglione, Directeur à l'OMS du département Halte à la tuberculose, précise que « les antirétroviraux réduisent le nombre de sujets séropositifs pour le VIH qui développent la tuberculose d'une proportion pouvant atteindre 80%. Il est donc parfaitement justifié de promouvoir et de développer cette collaboration. »Il est nécessaire d'intensifier le dépistage des cas de tuberculose dans les zones de forte prévalence du virus du sida en intégrant ce diagnostic dans les services qui s'occupent actuellement du dépistage du sida. En Afrique, jusqu'à la moitié des personnes vivant avec le VIH développent la tuberculose et jusqu'à 80 % des tuberculeux sont également co-infectés par le VIH. Selon l'OMS, un tiers de la population mondiale est désormais infecté par le bacille tuberculeux, 8 millions de personnes développent une tuberculose évolutive et 2 millions en meurent chaque année.

Cette année, la Journée mondiale coïncidera avec l'ouverture du 2e forum mondial des partenaires de l'initiative Halte à la tuberculose qui aura lieu en Inde, le pays confronté à la plus forte charge de morbidité tuberculeuse.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 24 Mars 2004 : 01h00
Source : OMS, mars 2004, http://www.who.int/fr/index.html.
PUB
PUB
A lire aussi
Tuberculose : la maladie qu'on croyait oubliée revient en FrancePublié le 27/03/2018 - 15h48

Saint-Brévin, Smarves, Morcenx… Dans plusieurs établissements scolaires, les symptômes de la tuberculose ont été repérés. Comment expliquer cette résurgence, malgré la mise à disposition d'un vaccin ? Eléments de réponse avec le Dr Laleh Majlessi, chercheuse à l'Institut Pasteur...

Sida : alerte, la pandémie se féminisePublié le 01/12/2004 - 00h00

Depuis le premier diagnostic de sida en 1981, 20 millions de décès ont été enregistrés, tandis que 38 millions de personnes dans le monde vivent avec le virus du sida. Vingt ans plus tard, l'épidémie ne faiblit toujours pas, et de plus, elle se féminise…

Plus d'articles