Rapports sexuels : qui décide du moment opportun ?

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 28 Juillet 2004 : 02h00
Mis à jour le Mardi 03 Février 2015 : 15h28

Comme chez les mammifères, notre activité sexuelle est-elle gouvernée par la période ovulatoire des femmes ? Pour répondre à cette question, 68 couples se sont portés volontaires.

© Istock
PUB

L’activité sexuelle est-elle exacerbée en période ovulatoire chez les femmes ?

Dans le règne animal, la survie de l'espèce est un réflexe inné. C'est ainsi que, selon la théorie évolutionniste, tout ce qui favorise la reproduction, notamment les rapports sexuels durant la période d'ovulation, donne un avantage pour perpétuer l'espèce.

En est-il de même chez l'homme ?

L'activité sexuelle est-elle exacerbée précisément lorsque la femme est fécondable ? Pour répondre à cette question, une équipe de chercheurs américains a enrôlé 68 femmes sous contraception non hormonale, d'une trentaine d'années et vivant en couple, lesquelles devaient tenir à jour durant trois mois consécutifs un calendrier de leurs périodes de règles et de leurs rapports sexuels. Parallèlement, les phases ovulatoires étaient déterminées à partir d'un test urinaire.

PUB
PUB

L’activité sexuelle augmente de 24% en période ovulatoire

L'analyse des données ainsi recueillies montre que les six jours d'activité sexuelle la plus élevée correspondent précisément aux six jours de fécondité d'une femme.

C'est-à-dire le jour de l'ovulation et les cinq jours précédents.

Cette fréquence sexuelle dépasse de 24% celle enregistrée durant les autres jours du cycle menstruel.

Les auteurs constatent également que le pic d'activités est atteint la veille et le jour de l'ovulation. L'activité sexuelle humaine est donc bien liée au cycle menstruel avec une période maximale en phase ovulatoire.

Trois hypothèses pour expliquer ce phénomène physiologique

De nombreux facteurs peuvent influencer ce phénomène et reste à comprendre les mécanismes physiologiques. Concernant ce dernier point, trois hypothèses sont avancées :

  • La libido augmente

     

    La libido de la femme varie de façon cyclique, avec un maximum au moment de l'ovulation.

  • Une libération de phéromones

     

    L'homme serait plus sensible à l'attraction féminine en milieu de cycle, comme sous la dépendance de phéromones.

  • Les rapports sexuels déclenchent l’ovulation

     

    Et enfin, une fréquence plus élevée des rapports sexuels accélèrerait l'ovulation.

À l'appui de la dernière hypothèse, soulignons que dans cette étude, une augmentation des ovulations juste après les week-ends a été constatée. Et parallèlement, des pics d'activités ont été enregistrés durant les week-ends. Toutefois, il faut reconnaître que la fin de semaine correspond à un moment où le stress diminue, où l'on sort davantage et où l'on fait plus de sport, autant de facteurs connus pour favoriser l'ovulation.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 28 Juillet 2004 : 02h00
Mis à jour le Mardi 03 Février 2015 : 15h28
Source : Human Reproduction, 10 juin 2004, DOI : 10.1093/humrep/deh305.
PUB
PUB
A lire aussi
Peut-on faire l'amour pendant les règles ? Publié le 16/11/2009 - 00h00

Il est parfaitement possible de faire l'amour pendant les règles. Il n'y a aucune contre-indication. En revanche, les personnes qui n'aiment pas a priori le contact avec le sang, ne doivent pas se forcer. Il suffit d'attendre quelques jours. Que faut-il savoir de plus sur les relations sexuelles...

Phéromones sexuelles: des activateurs du désir ?Publié le 24/02/2013 - 23h00

Les phéromones ou phérormones sont des substances chimiques émanant de notre corps, que nous envoyons dans l’air extérieur afin d’être captées par les personnes qui nous entourent pour leur envoyer un message.Elles sont présentes chez les animaux comme chez les humains et leur rôle sexuel est particulièrement intéressant.  ...

Attraction sexuelle : et si c'était une substance chimique ?Publié le 18/06/2007 - 00h00

L'attraction sexuelle, l'attirance vers une autre personne, dépend de son esthétique, de notre histoire personnelle qui fait que nous sommes attirés par tel trait plastique ou psychologique, des circonstances de la rencontre, mais elle dépend aussi d'une attraction chimique dont nous n'avons...

Plus d'articles