Quelle contraception après un cancer du sein ?

Publié le 28 Novembre 2005 à 1h00 par Dr Philippe Presles
Le cancer du sein frappe aussi des femmes de moins de 40 ans. La question de la contraception se pose donc chez ces jeunes patientes. Quelles sont les méthodes compatibles avec le suivi d'un cancer du sein ? La pilule est-elle contre-indiquée ?
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La question de la contraception après un cancer du sein

Sur les 42.000 nouveaux cas de cancer du sein, 10% touchent des femmes de moins de 40 ans. Chez ces femmes non ménopausées suivies pour un cancer du sein, la question de la contraception se pose, et doit être posée. Toutefois, la réponse est difficile. Premièrement, toutes les méthodes ne sont pas possibles, tandis que les effets exacts de la contraception hormonale chez ces femmes ne sont pas connus. Deuxièmement, la vie sexuelle ne s'arrête pas à la quarantaine, mais la prise en charge du cancer a bien souvent des répercussions délétères sur la sexualité du couple.

Cancer du sein : contre-indication de la contraception par pilule

La contraception estroprogestative augmente le risque de cancer du sein et ce risque croît avec la durée d'utilisation. Inutile donc de faire courir davantage de risques à des femmes ayant déjà un cancer du sein déclaré. De plus, certains contraceptifs oraux (combinés) ont été décrits comme cancérigènes, imposant leur contre-indication même chez les femmes présentant un antécédent de cancer du sein.Les avis sont plus divergents concernant les contraceptions progestatives. Toutefois, les données manquent et les conclusions ne sont pas claires. Il est donc préférable de les délaisser en attendant de nouvelles études.

Contraception en cas de cancer du sein : les méthodes locales sont peu fiables

Crèmes, ovules, diaphragmes, éponges, préservatifs masculins, préservatifs féminins sont des méthodes parfaitement sécuritaires avec un cancer du sein. Mais leur efficacité n'est pas absolue, elles sont contraignantes et parfois mal acceptées par le couple. Elles sont donc davantage conseillées en cas de rapports peu fréquents ou lorsque les autres méthodes sont contre-indiquées. Dans tous les cas, leur utilisation doit être soigneusement expliquée.

Contraception : les stérilets sont les plus adaptés en cas de cancer du sein

Les dispositifs intra-utérins représentent la contraception la mieux adaptée aux femmes atteintes d'un cancer du sein. Les stérilets au cuivre sont davantage recommandés car bien tolérés et sans répercussion sur les traitements adjuvants. En revanche, une réserve est portée sur le stérilet au lévonorgestrel par manque de données scientifiques.

Source : Le Quotidien du Médecin, 23 novembre 2005.