Quel cancer fait perdre les cheveux ?

© Adobe Stock

La chute des cheveux est l’une des conséquences de multiples cancers. La perte des cheveux n’est pas due à la maladie elle-même mais provoquée par le  traitement par chimiothérapie. Le retentissement psychologique de la chute des cheveux au cours du cancer est important et doit être pris en compte par les soignants.

PUB

Pourquoi la chimiothérapie fait-elle perdre les cheveux ?

Le cancer ne fait pas tomber les cheveux. La chute des cheveux est un effet secondaire de certaines chimiothérapies. L’efficacité des traitements anti-cancéreux est due au fait que les produits utilisés détruisent les cellules à développement rapide. Ces cellules sont principalement représentées par les cellules cancéreuses et les cellules des follicules pileux. C’est pourquoi leur destruction provoque la chute des cheveux et des poils de tout le corps (cils, sourcils, aisselles, pubis…). La chute des cheveux survient deux à trois semaines après la première cure de chimiothérapie. Il n’existe pas de méthode réellement efficace pour éviter cet effet secondaire. Cependant, après l’arrêt définitif de la chimiothérapie, les cheveux et les poils repoussent de manière identique à ce qu’ils étaient antérieurement, même s’ils peuvent transitoirement avoir un aspect différent.

PUB
PUB

Quels sont les cancers qui nécessitent plus souvent de la chimiothérapie?

Toutes les chimiothérapies ne provoquent pas la chute des cheveux. Les médicaments utilisés pour lutter contre les cancers digestifs n’entrainent généralement pas la disparition des poils et des cheveux. L’utilisation de petites doses de chimiothérapie limite également la perte des cheveux. En revanche, les chimiothérapies utilisées pour traiter les cancers du sein sont plus agressives et entrainent constamment la perte des cheveux ou alopécie. Ce sont les chimiothérapies dites cytotoxiques. La chute des cheveux peut cependant être variable d’un individu à l’autre en fonction de la nature du cuir chevelu et de sa résistance à la toxicité. Il est important de noter que la radiothérapie peut également faire tomber les cheveux, mais à condition seulement que l’irradiation ait lieu sur une zone pileuse (traitement des tumeurs ou métastases cérébrales par exemple). L’interféron, utilisé parfois en complément de la chimiothérapie dans le traitement de certaines tumeurs, peut ralentir la repousse de cheveux.

Publié le 09 Janvier 2019
Auteur(s) : Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste
La rédaction vous recommande sur Amazon :