Quand ils sont caressés, les bébés ressentent moins la douleur

Des caresses douces réalisées sur la peau des bébés avant un examen médical ou une intervention permettrait de diminuer la douleur ressentie par ces nourrissons. Explications.
© Adobe Stock

Comment apaiser les douleurs des tout-petits ? Des chercheurs en pédiatrie des universités britanniques d’Oxford et de John Moores à Liverpool ont démontré que des caresses douces permettaient de réduire l’activité cérébrale associée à la douleur chez les bébés. Ils publient leurs résultats dans la revue Current Biology le 17 décembre 2018.

Des caresses à 3 centimètres par seconde

Les chercheurs ont travaillé avec 32 bébés pour lesquels ils ont mesuré l’activité cérébrale par électroencéphalogramme pendant la réalisation de tests sanguins. 16 nourrissons ont reçu des caresses douces sur la peau avant la prise de sang et 16 autres nourrissons du même âge n’ont pas reçu de caresses. Résultat : le groupe de bébés doucement caressés exprimait une activité cérébrale typique de la douleur amoindrie de 40% par rapport au groupe "contrôle".

Précisément, la vitesse optimale des caresses pour atténuer la douleur provoquée par la douleur serait de 3 centimètres par seconde. Une vitesse réduite à laquelle "les parents caressent intuitivement leurs bébés", selon la professeure Rebeccah Slater, co-autrice de l’étude interrogée par la BBC.

Ainsi, "les caresses semblent avoir un potentiel analgésique sans risque d’effet secondaires", poursuit la professeure en pédiatrie. Cet effet apaisant des caresses viendrait de cellules particulières, déjà identifiées chez les adultes : des neurones sensitifs afférents, c’est-à-dire des cellules nerveuses transportant les influx nerveux de la périphérie (ici la peau) vers le système nerveux central (le cerveau et la moelle épinière).

Massage, caresses douces et peau-à-peau

Cette découverte pourrait s’avérer utile chez les bébés prématurés par exemple mais aussi chez les bébés devant subir des examens douloureux ou des interventions médicales : "si nous pouvons mieux comprendre les fondements neurobiologiques de techniques telles que le massage du nourrisson, nous pourrons améliorer les conseils que nous donnons aux parents sur la façon de réconforter leurs bébés"note ainsi la professeure Slater.

Le principe du massage et des caresses douces se rapproche de la stimulation dite "peau-à-peau", recommandée en particulier chez les enfants prématurés. Cette approche, qui consiste à porter le bébé de façon à établir un contact entre sa peau et celle de sa mère ou de son père, "fait une réelle différence chez les bébés en soins néonatals et aide également les parents à créer des liens avec leur enfant" souligne enfin la spécialiste.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Stroking modulates noxious-evoked brain activity in human infants. Gursul et al., Current Biology, 17 décembre 2018
Gently stroking babies 'provides pain relief', BBC, 18 décembre 2018