Quand un écureuil nous confirme que rêver est vital

Même si nous ne connaissons pas quelles sont toutes les fonctions du rêve, les écureuils sik-sik nous montrent que cela doit être essentiel. Pourquoi ? Parce qu'ils font des pauses dans leur hibernation pour pouvoir rêver…
PUB

Seuls vertébrés supérieurs à sang chaud, les mammifères et les oiseaux, rêvent. Cela est lié à leur cerveau qui est plus gros et qui dispose de circuits de mémorisations plus importants. En effet, l'une des fonctions du rêve est de permettre l'acquisition d'apprentissages. A défaut de sommeil profond dit paradoxal (sommeil agité qui caractérise le rêve), il a ainsi été démontré que nos aptitudes d'acquisitions étaient diminuées.

Mais le rêve a d'autres fonctions, que nous ne connaissons pas encore…C'est notamment ce que nous apprend un drôle de gros écureuil, le sik-sik, qui n'hésite pas à interrompre régulièrement son hibernation pour dormir et rêver. Cela lui coûte 80 % de ses réserves ! Il ne doit donc pas faire cela pour rien.Que se passe-t-il en cours d'hibernation? Rien pour certains animaux à sang froid, qui sont tous simplement congelés: pas de sommeil du tout et une température qui peut descendre à – 8°C pour certaines grenouilles. Le sik-sik lui aussi se refroidit (jusqu'à – 2,9 °C !, un vrai record !), mais il maintient ses liquides fluides (par surfusion ou par sécrétion d'un antigel, on ne le sait pas encore) et régulièrement, il remonte sa température pour dormir pour de bon et rêver tout son saoul.

PUB
PUB

Car vous l'avez compris, si seuls les animaux à sang chaud rêvent, c'est que pour rêver, le cerveau doit être maintenu à 37°C. Mais pourquoi le sik-sik, qui vit dans des régions extrêmement froides (Sibérie, Alaska, Nord du Canada), ne se contente-t-il pas de faire une grande parenthèse de quelques mois? C'est parce qu'il ne peut pas s'en passer…Le rêve est donc indispensable, le sik-sik nous le confirme, mais il ne nous dit pas vraiment pourquoi. En attendant, bonne nuit !

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 11 Mars 2002 : 01h00