Prédictions : choisissez les bonnes !

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 14 Août 2006 : 02h00
Sans être devin ni astrologue, nous faisons tous des prédictions. C'est naturel, mais il faut faire attention à cette pratique. Elle a un effet puissant, presque magique que l'on n'a pas toujours l'habitude de repérer. Et question magie, il vaut toujours mieux être une bonne fée qu'une sorcière, un magicien qu'un démon.
PUB

Quand les prédictions sont néfastes

Un homme vient voir un « sexologue » et explique : « je souffre d'éjaculation précoce ». Ce n'est pas grave, répond le sexologue, mais le problème, c'est que cela se transforme souvent en impuissance ! » Le soir même, cet homme veut faire l'amour avec sa femme et ne peut pas : il a une panne. Comme il est intelligent, il se rend parfaitement compte que c'est la prédiction du « sexologue » qui lui a été néfaste.

Alors, attention, les mots que vous dites portent en eux le pouvoir de se réaliser. Est-ce gênant ? Oui et non, ces prédictions réalisantes sont un fait, un outil qui peut être utilisé à bon ou à mauvais escient, comme tous les outils.

Si vous les utilisez mal, vous pouvez faire beaucoup de dégâts. Une psychologue qui suit une femme atteinte de cancer raconte à ce propos une histoire horrible : cette personne avait des métastases qui s'en sont allées. Elle était en bonne voie de guérison. Malheureusement, elle consulte un médecin cancérologue qui lui dit : « Madame, ce que je peux vous dire, c'est que c'est un miracle incompréhensible pour la médecine ! Des cas comme ça, je n'en ai jamais vu de guéris, donc, je pense que vous allez rechuter ! » Cette femme a rechuté 8 jours après et elle est morte !

Même si bien sûr, on ne peut pas faire porter totalement le décès de cette femme à ce médecin, on peut percevoir combien les paroles sont puissantes.

PUB
PUB

Mieux vaut des prédictions positives

Il est donc capital de s'entraîner à systématiquement faire des prédictions réalisantes positives, pour vous bien sûr, et pour ceux que vous aimez. Intuitivement, nous le sentons. Et il est bon de toujours faire des prédictions auxquelles vous croyez pour qu'elles soient vraiment efficaces.

En psychothérapie, les psys voient le résultat chez les enfants qui ont grandi.

Certains adultes expliquent « mes parents m'ont toujours dit que je serai un grand savant, que j'étais très intelligent et débrouillard et que je m'en sortirai très bien dans la vie ». D'autres au contraire qui vont mal expliquent : « mes parents m'ont toujours dit que j'étais moche et nul et que personne jamais ne m'aimerait ».

La plupart du temps, ces prédictions se réalisent, parce que nous les intégrons tout au fond de nous.

Et c'est valable aussi pour les petites choses. Vous comprenez pourquoi il vaut mieux dire à un enfant « attention tiens-toi bien » que « attention, tu vas tomber ! »

Alors, apprenez à cultiver les prédictions positives, ça vous fera du bien et en plus cela se verra en pratique sur vous et votre entourage... C'est un peu la magie de la vie.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 14 Août 2006 : 02h00
PUB
PUB
A lire aussi
Quelqu'un m'a fait du mal, comment réagir ?Publié le 18/10/2005 - 00h00

Quand on est agressé, humilié ou encore blessé, la réaction première est toujours instinctive. Elle peut être faite de colère, de sentiment d'impuissance, d'injustice, d'une vision très dévalorisée de soi… Personne ne peut être tenu responsable de cette réaction que l'on ne choisit pas,...

Comment aider un enfant qui est timide ?Publié le 06/08/2007 - 00h00

La timidité, très répandue, paraît souvent anodine à ceux qui ne sont pas trop timides. Pourtant, elle peut gâcher la vie, entraîner des angoisses très importantes, des sentiments horribles de honte, de panique… Alors, tous les parents qui aiment leurs enfants ont envie de les aider à...

Le sexologue et son code déontologiquePublié le 06/09/2006 - 00h00

Tous les professionnels de santé ont une éthique à respecter. Mais il se trouve que certains sont des charlatans, particulièrement dans le domaine de la sexologie où n'importe qui peut s'auto-proclamer sexologue du jour au lendemain, sans jamais avoir fait d'études en ce domaine. Des idées...

Cessez d'utiliser des mots qui vous abîmentPublié le 26/06/2006 - 00h00

Avez-vous remarqué combien sont nombreuses les personnes qui affirment régulièrement. « Je suis nulle, j'arrive toujours en retard ». Ou bien : « je suis bête, je n'ai pas de répartie »… Elles se dévalorisent. Cela vous arrive peut-être de temps à autre.

Plus d'articles