Le psychologue scolaire : un interlocuteur privilégié

Quelles situations doivent alarmer les parents ?

Sans dramatiser : toutes ! En effet, un enfant qui refuse de se lever le matin, qui manifeste une anxiété évidente avant d'aller à l'école ou encore un élève qui a tendance à se renfermer sur lui-même dans sa classe, sont autant de signes qui doivent inquiéter parents et enseignants. Cependant, le psychologue intervient dans des situations très diverses : un enfant turbulent, déficient, présentant des troubles de la personnalité ou manifestant une réaction à un problème familial.

Les parents ne doivent pas perdre de vue que nous sommes disponibles sur simple demande auprès des établissements pour les aider. Il suffit souvent de quelques séances pour démêler une situation difficile. Nous sommes là pour écouter, comprendre, et notre place d'interlocuteur privilégié, extérieur et neutre, est souvent efficace.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :