Prudence au jardin !

Tout comme les champignons, certaines plantes peuvent être dangereuses, voire mortelles. Les très jeunes enfants et les animaux domestiques en sont les principales victimes.

Publicité

Avec les beaux jours, nous retrouvons avec plaisir les joies du jardin. Attention prudence. Sans vouloir noircir le tableau des week-ends ensoleillés, il faut rappeler qu'environ 5 % des appels qui parviennent aux centres antipoison concernent des incidents et des accidents impliquant un végétal, et que 80 % d'entre eux s'observent chez des enfants de moins de 6 ans. Très rares sont en effet les problèmes concernant les bébés et les tout jeunes enfants qui ne maîtrisent pas vraiment «l'art de la marche». Aux adultes d'expliquer, de répéter, de marteler des conseils de sécurité.

L'éducation des enfants commence par celle des grands

Même si cela prête à sourire, les adultes aussi doivent toujours se tenir sur leurs gardes vis-à-vis de plantes qui d'apparence, semblent comestibles. On peut citer hélas plus d'une anecdote de préparations de potages à base de feuilles de narcisses prises pour des poireaux, de bulbes de fleurs confondus avec des oignons, et beaucoup plus grave, de carottes sauvages se révélant (hélas parfois à l'autopsie) être une ciguë aquatique ou une oenanthe safranée. Boire l'eau du vase peut suffire à intoxiquer des petits. Les principaux conseils : - Renseignez-vous avant de choisir des plantes ou d'en orner votre intérieur, terrasse ou jardin. - Gardez les plantes toxiques hors de la portée des enfants et bébés. - Supprimez ces plantes toxiques sur le bord des fenêtres ou sur les tables basses. - Apprenez aux enfants à reconnaître les plantes toxiques. - Ne mangez jamais de plantes inconnues. - Ne supposez jamais que toutes les parties d'une plante sont comestibles parce que les fruits ou les racines de cette plante le sont. - Ce n'est pas parce que les animaux consomment sans danger une plante qu'elle est saine pour l'homme. - Ne mettez pas de fleurs inconnues dans la chambre. - Pendant les travaux de jardinage, utilisez des gants, évitez de vous toucher les yeux et de toucher votre enfant avant de les retirer.

Publicité
Publicité

Les principales coupables

Le plus simple est de ne pas en planter chez soi, mais certaines font partie des incontournables du jardin et on ne les soupçonne pas toujours d'être toxiques. Citons, en insistant sur le fait que cette liste n'est pas exhaustive : Les plus toxiques Aconit Anémones Arum : il existe trois variétés d'arum, l'anthurium (rouge brillant), le spathyphillum (d'un blanc éclatant), et l'arum tacheté. C'est ce dernier qui est toxique (feuilles et fruits). Azalée Belladone (baies très toxiques) Buis Chèvrefeuille (surtout les fruits) Ciguë : toute la plante est extrêmement toxique, elle était d'ailleurs utilisée autrefois pour éliminer très rapidement les condamnés à mort. Colchique : très toxique, toutes ses parties contiennent du poison. Cytise : toutes les parties de la plante sont toxiques. Les fleurs sont souvent confondues avec celles de l'acacia (pour la préparation de beignets). Datura : sa toxicité donne des hallucinations voire la mort si consommée à fortes doses Digitale : la plus forte concentration de poison se trouve dans les feuilles. Mais il est également présent dans les fleurs, le suc et les graines. Hellébores (H.fétide et H.noire) Euphorbes Fougère (rhizome) Fusain Genêt à balai : peut provoquer des vomissements. Glycine Gui If (tout est toxique, cependant les baies rouges ne sont pas toxiques si les graines ne sont pas mâchées). Laurier cerise : les feuilles sont toxiques mais les noyaux des baies sont encore plus toxiques. Laurier-rose Muguet Pavot Prèle Renoncule Rhododendron Ricin : extrêmement toxique. L'ingestion de seulement trois graines peut être fatale pour un enfant tant le poison est concentré. Tabac Thuya Vesce Un peu moins toxiques mais cependant dangereuses: Ancolie (graines) Aubépine (baies) Aucuba (baies) Boule de neige Clématite Coeur de Marie Coloquinte Cotoneaster (baies) Crocus Datura Delphinium Ellébore Genévrier Glaïeul Gui (baies) Hortensia Houx (baies) Iris Jacinthe Juniperus Lierre : toute la plante est toxique mais les baies plus particulièrement. Liseron Lupin (graines) Marronnier Merisier à grappes Millepertuis Muguet (toutes les parties de la plante et même l'eau dans laquelle on le trempe sont toxiques). Narcisses illet Pensée Physalis Pied d'alouette Pivoine Pois de senteur Prêle des bois Sceau de salomon Sureau (baies crues, comestibles lorsque cuites) Troène (baies) Vigne vierge À noter : une plante décorative d'intérieur, le dieffenbachia est extrêmement toxique. À ne jamais manipuler sans gants. La sève attaque les muqueuses, a des effets paralysants sur le larynx et la langue, peut provoquer des oedèmes, des ulcérations des lèvres.

Publié par Frédérique Lebel, journaliste santé le Lundi 11 Juin 2007 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 21 Octobre 2010 : 14h08
Source : Côté Santé N°19 de mai 2007.