Les principaux conseils sportifs
Sommaire

Attention à la compétition cachée

Cette règle s'applique particulièrement aux sportifs amateurs à partir de 45 ans pour lesquels un sport d'endurance est plutôt conseillé. En effet, à partir d'un certain âge, les variations brutales et rapides d'intensité peuvent avoir des effets néfastes sur le cœur, les muscles et les articulations. C'est souvent après un match de football le dimanche entre amis (en général sans préparation et sans échauffement) que l'on se retrouve aux urgences de l'hôpital avec un claquage, ou une entorse de cheville !

Il arrive qu'une activité sportive a priori tranquille en allure d'endurance puisse se transformer en compétition de façon imprévisible. Telle randonnée en vélo peut se transformer via les provocations et paris successifs en étape du Tour de France (et finir également aux urgences de l'hôpital le plus proche).

Sans noircir à l'extrême le tableau, il faut toutefois bien considérer, avant d'entreprendre une activité sportive, quelles pourraient être les variations d'intensité occasionnelles, ce qui permet d'anticiper et donc de diminuer les risques d'accidents médicaux.

Respecter les signaux d'alarme

Lorsque l'organisme dépasse ses possibilités et ne s'adapte plus à l'effort fourni, différents signaux d'alarme sont envoyés. Passer outre signifierait un important risque médical pouvant avoir des conséquences irréversibles. L'apparition d'un de ces signaux impose en général d'arrêter l'activité sportive en cours.

  • La fatigue est le signal le plus général et le plus banal.

    C'est pour cette raison qu'elle est souvent négligée à tort.

  • Les douleurs musculaires,
  • les signes de déshydratation (soif, sueurs, peau moite, malaise),
  • les signes cardiaques (palpitations, essoufflement, douleur thoracique, malaise)

sont également des signaux d'alarme.

Enfin, la baisse de performance est souvent interprétée comme un entraînement insuffisant alors qu'au contraire elle est peut-être un signe d'alarme de surentraînement ou de problème médical.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :