Près de 40 % des patients guérissent de leur cancer

Partager cette page sur les différents sites communautaires L'Institut National du Cancer vient de publier un rapport sur la survie des patients atteints de cancers.

Publicité

Parmi les 320 000 patients qui reçoivent chaque année en France un diagnostic de cancer, plus de 50 % seront vivants 5 ans plus tard (soit plus de 165 000 personnes) et au moins 120 000 guériront. Telles sont les conclusions d'un rapport publié par l'Institut national du cancer (INCa), se fondant sur les données relatives aux patients diagnostiqués avant 2000. " Grâce à des diagnostics plus précoces et des traitements plus efficaces, la survie à 5 ans des patients diagnostiqués en 2005, voire en 2010, est et sera meilleure " ajoute l'INCa.

Publicité
Publicité

Ce rapport met en évidence le fait que tous les cancers n'évoluent pas de la même manière. Certains, de plus en plus nombreux, guérissent. D'autres conservent encore un pronostic sombre. Il existe aussi des cancers qui évoluent à long terme tels des maladies chroniques.

L'INCa propose de classer les cancers les plus fréquents en trois grandes classes :

* les cancers de bon pronostic (42 % des cas) dont la survie à 5 ans est supérieure ou égale à 80 % : prostate, sein, mélanome, thyroïde, leucémie lymphoïde chronique, testicule, maladie de Hodgkin et lèvres ;

* les cancers de pronostic intermédiaire (33 % des cas) dont la survie à 5 ans varie entre 20 et 80 % selon le type de maladie et surtout son stade d'extension : côlon et rectum, bouche et pharynx, lymphomes non hodgkiniens, vessie, rein, estomac, corps et col de l'utérus, myélome, ovaire, larynx et leucémies aiguës ;

* les cancers de mauvais pronostic (17 % des cas) dont la survie à 5 ans est inférieure ou égale à 20 % : poumon et plèvre, foie, pancréas, oesophage, système nerveux central.

 
Publié par La Fondation ARC le Lundi 03 Mai 2010 : 02h00
Mis à jour le Lundi 25 Octobre 2010 : 13h10