Près de 12% des décès ont lieu en maison de retraite

Publié par Hopital.fr le Mercredi 10 Novembre 2010 : 15h31
Mis à jour le Mardi 16 Novembre 2010 : 09h06

L'Insee publie une étude sur les chiffres de l'état civil en 2009. Ils montrent que l'allongement de l'espérance de vie a pour conséquence un nombre croissant de décès en maisons de retraite.

PUB

Espérance de vie : recul de l'âge du décès

PUB
PUB

L'étude de l'Insee s'appuie sur l'exploitation des chiffres de l'état civil relatifs à l'enregistrement des décès, portant sur l'année 2009. Elle révèle notamment que le nombre de décès a légèrement progressé l'an dernier, pour atteindre 548 541, soit une augmentation de 1,1 % par rapport à l'année précédente. Après avoir atteint un pic en 2003 (l'année de la canicule) puis avoir nettement chuté dans les deux années suivantes, le nombre de décès progresse régulièrement depuis 2006. L'Insee relève également que 96 % des personnes décédées en 2009 sont de nationalité française, proportion qui reste stable depuis dix ans.

L'évolution du nombre de décès tient essentiellement à l'effet démographique (l'augmentation de la population). En effet, l'espérance de vie - autrement dit la durée de vie pour une génération qui connaîtrait depuis la naissance et à tout âge, les conditions actuelles de la mortalité - continue à augmenter régulièrement. En la matière, la France se situe au quatrième rang de l'Union européenne à 27, juste derrière l'Italie, la Suède et l'Espagne.

Les décès les plus nombreux interviennent à l'âge de 86 ans pour les hommes et de 89 ans pour les femmes. La tranche d'âge enregistrant les décès les plus nombreux ne cesse de reculer depuis vingt ans. Or ce recul de l'âge du décès a une conséquence directe : la proportion de décès survenant en maisons de retraite - qui accueillent les personnes les plus âgées - augmente rapidement. Ainsi, en 2009, près de 12 % des décès se sont produits en maisons de retraite. La grande majorité des décès continue toutefois d'intervenir à l'hôpital ou dans les cliniques (57,5 % du total), suivi par le domicile (26 %). Les décès sur la voie publique (accidents notamment) diminuent légèrement et ne représentent plus que 1,5% du total.

Enfin, l'étude de l'Insee montre que le nombre de décès d'enfants de moins d'un an recule régulièrement grâce aux progrès de la médecine. Il a ainsi diminué de 30 % depuis quinze ans et de 62 % depuis trente ans, passant de 7 582 en 1979 à 2 903 l'an dernier.

Pour plus de renseignements, sur le site de l'Insee http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1318/ip1318.pdf

Publié par Hopital.fr le Mercredi 10 Novembre 2010 : 15h31
Mis à jour le Mardi 16 Novembre 2010 : 09h06
PUB
PUB
A lire aussi
Consomme-t-on trop de médicaments ?Publié le 09/10/2006 - 00h00

Cette question est un large débat. Chacun a son avis personnel et son propre vécu. Qu'en est-il vraiment ? Notre consommation en médicaments est-elle vraiment trop élevée ? La progression des traitements préventifs va-t-elle infléchir les dépenses ? Quels sont les éléments à prendre en...

Transplantation rénale : les dons entre vivants augmententPublié le 25/11/2016 - 09h42

Contrairement à l’immense majorité des pays où la transplantation rénale est entre les mains des médecins transplanteurs, en France cette activité est l’apanage des urologues. Lors de leur 110ème congrès annuel (Association française d’Urologie, 16-19 novembre, Paris) ils ont annoncé...

Plus d'articles