Prendre son conjoint par la main, un puissant déstressant...

Les personnes en couple sont en meilleure santé et vivent plus longtemps. Le fait d'être à deux joue sans doute un rôle contre les stress de la vie. Une étude (1) a montré que le contact main dans la main avait un réel effet objectif contre le stress.
PUB

Le contact physique diminue le stress

Des femmes mariées ont été les sujets de cette expérience. On les soumettait à de petits chocs électriques désagréables, donc stressants. Pendant ce temps, les chercheurs enregistraient leur fonctionnement cérébral par une IRM fonctionnelle (Imagerie par Résonance Magnétique) qui permet de chiffrer la réaction de stress.

Ces chocs leur ont été prodigués dans trois situations différentes : quand elles étaient seules ; quand un homme qu'elles ne connaissaient pas les tenait par la main ; puis quand leur mari les tenait par la main.

Les différences de résultats se sont révélées notables. Tenir son mari par la main atténue la réaction au stress. Tenir la main de quelqu'un d'inconnu l'atténue un peu mais nettement moins, et ne pas tenir de main laisse la réaction au stress se produire.

PUB
PUB

Ainsi, le contact humain a un effet bénéfique contre le stress. C'est bien connu des mamans qui ne manquent pas de tenir la main de leur enfant lorsqu'il subit une piqûre, un soin désagréable…

Le bonheur en couple est un anti-stress

Mais on pourrait se poser une question : si une femme ne s'entend pas avec son mari ? Son contact va-t-il réussir à limiter le stress ? Les chercheurs ont évité cette objection en sélectionnant des femmes qui étaient ' très satisfaites de leur mariage '… De plus, ils ont testé la relation entre la qualité du mariage et celle de l'atténuation du stress. Les résultats sont probants : plus une femme était heureuse dans son mariage et plus le niveau de stress était atténué quand elle prenait la main de son mari.

Alors, il suffit sans doute de cultiver le bonheur dans le mariage et d'avoir des contacts physiques réguliers pour se sentir moins stressé ! Mais attention, cette étude n'a pas été réalisée pour des hommes tenant la main de leur femme. Ce mystère reste encore entier !

(1) Coan JA, Schaefer HS, Davidson RJ, Lending a hand: social regulation of the neural response to threat.Psychological Science. Décembre 2006, 17(12), 1032-9. Notons que cette étude a été réalisée pour 16 femmes, ce qui est un chiffre peu important...

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 23 Mars 2009 : 01h00