Première opération chirurgicale avec des Google glass

Pour la première fois en France, à l’hôpital Saint-Grégoire à côté de Rennes, un chirurgien a opéré une patiente en portant des lunettes Google glass afin de transférer en direct les images et d’expliquer l’intervention à un confrère au Japon.
© getty

Une nouvelle technologie pour échanger et enseigner

S’est déroulée en Ille-et-Vilaine une opération très particulière. Au centre hospitalier privé (CHP) Saint-Grégoire à côté de Rennes, le Dr Philippe Collin a opéré une patiente de 80 ans (pose d’une prothèse de l’épaule) avec des lunettes Google glass.

Grâce à cette innovation technologique, il a partagé en temps réel, via une simple connexion Wi-fi, tous les détails de l’intervention (images, son, commentaires et toutes autres données informatiques) avec un confère japonais, le Dr Goto, habitant de Nagoya, à plus de 10.000 km de distance. Les deux chirurgiens ont pu échanger avec fluidité au sujet de cette opération. L’objectif était de former le Dr Goto en direct à la pratique de cette intervention puisque celle-ci vient d’être autorisée au Japon.

Les lunettes Google glass trouvent ici une application santé particulièrement intéressante, à savoir l’enseignement des techniques opératoires.

Des lunettes Google glass, c’est quoi ?

Ce sont des lunettes dotées d’une caméra, d'un micro et d'un écran. On peut ainsi transmettre des informations, du son, des vidéo et des images sans aucune manipulation et sans même bouger la tête, et en recevoir de la même façon.

Ces lunettes révolutionnaires ne sont pas encore commercialisées, mais elles font l’objet d’importantes expérimentations.

Dans le domaine de la chirurgie, d’autres interventions ont été retransmises en juillet via des lunettes Google glass : la pose d'une sonde gastrique par endoscopie aux États-Unis par le Dr Rafael Grossmann et une greffe de cartilage par le Dr espagnol Pedro Guillen.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : France Bleu Armorique, Ouest-France, 19 février 2014.