Pourquoi une fausse couche peut-elle entraîner des contractions ?

En fonction du terme de la grossesse, l'apparition de contractions rapprochées et douloureuses peut être le signe d'une expulsion du fœtus. Si elles apparaissent avant que le bébé soit viable, il est possible qu'une fausse couche se prépare.
© Istock

Quels sont les signes d'une fausse couche en fonction du terme de la grossesse ?

Les fausses couches spontanées sont plus fréquentes au cours du premier trimestre de grossesse. Le premier signe d'alerte est, en général, l'apparition de saignements plus ou moins abondants. Puis, ces saignements s'accompagnent de douleurs dans le bas-ventre et parfois de diarrhées. Ce sont les contractions utérines qui sont le signe du début de l'expulsion de l'œuf. Les fausses couches précoces peuvent être liées à une malformation non viable de l'embryon. Au cours du deuxième trimestre, les contractions sont plus fortes et plus douloureuses lors d'une fausse couche.

Que faire face à des contractions au cours des deux premiers trimestres de la grossesse ?

Lorsque des contractions rapprochées et douloureuses apparaissent au cours des deux premiers trimestres de grossesse, il faut consulter rapidement son gynécologue, car la menace de fausse couche est probable. Il pratique alors une échographie pour visualiser un éventuel décollement placentaire. À ce stade, la fausse couche est souvent inévitable. S'il n'y a pas de décollement important et si l'activité cardiaque du fœtus est normale, la femme est alors alitée de manière stricte jusqu'à la fin de la grossesse.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :
La rédaction vous recommande sur Amazon :