Pour se remettre entre deux fêtes

Maux de têtes, douleurs à l'estomac, transit capricieux, fatigue... Les fêtes de Noël viennent à peine de se terminer, qu'il va falloir enchaîner avec celles de fin d'année. Comment se remettre rapidement entre deux et éviter les erreurs. Adoptez les bonnes stratégies.
PUB

Gueule de bois

Tout d'abord, si vous vous réveillez avec « la gueule de bois », buvez beaucoup d'eau, sortez prendre l'air, ouvrez les fenêtres pour renouveler l'air.

Ballonnements, barbouillé

Les excès alimentaires laissent des traces, et particulièrement les mets riches en graisses. Il va donc falloir faire régime maigre.

PUB
PUB

Beaucoup de légumesOubliez les plats riches en graisse et en sauce afin de reposer votre foie. Privilégiez les légumes et profitez-en pour faire une cure de soupes et de potages. Côté dessert et petit-déjeuner, oubliez les pâtisseries et autres viennoiseries. L'occasion est excellente pour redécouvrir les crèmes « maison » et les tartines de confiture.Le repas du soir : très léger.Pas d'alcoolÉvitez de boire de l'alcool avant les prochaines fêtes. Et même si vous restez en famille, résistez à la tentation. En revanche, buvez beaucoup d'eau et aussi des infusions.Recharger les batteries Les excès alimentaires et alcooliques mettent l'organisme à rude épreuve. De plus, l'alcool étant diurétique, les vitamines du groupe B et la vitamine C sont davantage excrétées dans les urines. Une cure de vitamines est alors conseillée pour compenser les pertes. Les jus de fruits frais ou sans sucre ajouté sont également recommandés.Se reposer et bouger Reposez-vous en vous couchant de bonne heure et sachez que les siestes, à tout âge, sont bonnes pour la santé et n'empêchent pas de dormir la nuit.Faites du sport et marchez beaucoup dès que l'occasion se présente ou organisez des balades.Fêtes du Nouvel anLa déshydratation vous guetteBuvez beaucoup d'eau. Si vous avez soif, pensez à vous désaltérer avec un grand verre d'eau, avant de prendre un apéritif par exemple. De cette façon, vous boirez moins d'alcool.Et attention, si vous buvez de l'alcool, vous risquez d'avoir souvent soif car l'alcool est un diurétique qui tend à déshydrater (tout comme le café). Alors désaltérez-vous avec l'eau et non avec de l'alcool.De la même façon, tous les « amuse-gueules » salés ou épicés donnent soif. Il faut donc boire un grand verre d'eau à ce moment-là. Ne vous faites pas avoir en prenant un second verre d'alcool. Encore mieux, évitez ce type de grignotage sans intérêt nutritionnel. Buvez de toutes petites gorgées et pensez à apprécier. Pour cela, ne vous laissez pas influencer (vous n'êtes pas obligé de boire une coupe de champagne ou le cocktail maison), prenez le temps de choisir la boisson qui vous fait plaisir. De cette façon vous serez moins tenté de boire un second verre d'apéritif et vous éviterez aussi les mélanges redoutables.Si vous prenez deux apéritifs, alternez avec un verre d'eau. Faites de même à table en veillant à avoir toujours deux verres, un pour l'eau, un pour le vin.Autres pièges à déjouer

Évitez les mélanges d'alcool qui rendent plus facilement malade et qui tendent à diminuer la vitesse d'élimination de l'alcool.

Evitez les endroits enfumés : alcool et tabac sont toxiques pour le foie.

Ne l'oubliez pas, pour diverses raisons physiologiques, l'alcool est encore plus dangereux chez les femmes que chez les hommes.

Pas d'alcool si vous prenez certains médicaments : antidépresseurs, neuroleptiques... Lisez la notice de vos médicaments.

Pas d'aspirine, ni avant ni après avoir bu de l'alcool. L'aspirine pourrait augmenter la concentration d'alcool dans le sang. Alors, pour prévenir ou traiter un mal de tête, l'aspirine n'est pas une bonne idée. Il faut attendre au moins 4 heures après la dernière prise d'alcool.

On ne conduit pas après avoir bu de l'alcool. Faites-vous raccompagner par une personne sobre. Difficile à trouver le 31 décembre ? Alors dormez sur place ! Encore mieux, organisez-vous à l'avance en réservant une chambre d'hôtel ou en prenant votre sac de couchage.

Publié le 26 Décembre 2006 | Mis à jour le 09 Décembre 2014
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr