Pour mincir : un plan et un film

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 24 Mai 2011 : 09h21
Mis à jour le Mardi 24 Mai 2011 : 10h46
PUB

On sait que manger lentement est la clé essentielle de la minceur.

On sait aussi que faire ses courses avec une liste précise de produits à acheter limite les dérapages genre pot de Nutella, biscuits, chips, boissons sucrées etc.

Mais lorsque l'on s'écrit un plan et qu'on en visualise son exécution, on a de bonnes chances de modifier son comportement alimentaire.

Une étude canadienne publiée dans la revue Psychology & Health semble le démontrer.

PUB
PUB

On a demandé à 177 étudiants installés dans des résidences universitaires de se débrouiller pour augmenter leur consommation de fruits pendant sept jours.

Ceux qui avaient préparé, par écrit, un plan d'action, c'est-à-dire comment, quand et où ils allaient manger des fruits, ont consommé plus de ces produits que ceux qui avaient simplement pris la résolution d'en manger davantage.

Mais ceux qui, en plus de leur plan écrit, ont visualisé ce plan d'action en ont consommé deux fois plus.

La visualisation est très utilisée dans le domaine sportif. Souvent les athlètes se répètent dans leur tête le déroulement de leur compétition. Et ce, avec succès.

Alors, écrivez vos menus avant de les cuisiner. Puis avant de vous mettre à table, faites-vous le film de ce que vous allez manger. Peut-être que ça marchera !

Paule

Fruitful plans: Adding targeted mental imagery to implementation intentions increases fruit consumption. Psychology & Health. Volume 26, Issue 5, First published on 18 February 2011 Pages 601 - 617

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 24 Mai 2011 : 09h21
Mis à jour le Mardi 24 Mai 2011 : 10h46
PUB
PUB

Contenus sponsorisés