Pour faire de vieux os, évitez les colas et autres sodas !
Sommaire

Quel est le mécanisme en cause ?

L'acide phosphorique dans les sodas

Il ne s'agit pas d'un manque de calcium, connu comme le premier responsable de perte osseuse, puisque les buveurs de sodas ont des apports calciques équivalents à ceux des consommateurs occasionnels (une fois par semaine). De la même façon, aucune responsabilité n'a pu être attribuée à d'autres habitudes alimentaires, aux prises de suppléments vitaminiques, au tabagisme, à l'alcool ou à l'activité sportive.

C'est ainsi que les chercheurs ont soupçonné l'acide phosphorique, présent en bonne quantité dans les sodas, particulièrement dans le cola. En effet, ce minéral est fortement lié au calcium osseux.

Santé des os : calcium ET phosphore

Pour construire et entretenir le capital osseux, l'organisme a autant besoin de calcium que de phosphore.

Mais attention, point trop n'en faut. Et c'est justement ce qui se produit avec les sodas, qui en apportant un excès d'acide phosphorique modifient l'équilibre calcium/phosphore. Résultat, l'excédent de phosphore agit inversement en diminuant l'absorption de calcium, menant à une fragilité osseuse.

E338 en cause

L'acide phosphorique est un acidifiant caché sous le nom E338. Il est présent dans les sodas, et plus particulièrement dans le cola. Une canette de cola de 33cl en apporte 44 à 62 mg et son homologue allégé entre 27 et 39 mg. Les autres en contiennent, mais en moindre quantité.

Ainsi, Mesdames, à tout âge, prévenez l'ostéoporose en pratiquant une activité physique régulière, en ne fumant pas, en veillant à des apports calciques suffisants et en limitant les sodas !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Tucker K., 25th Annual Meeting of the American Society for Bone and Mineral Research (ASBMR), Abstract SU259, 21 septembre 2003.