Pollution : les bébés en landau seraient plus exposés que les adultes

© Istock

Les bébés en landau seraient plus exposés à la pollution de l'air, selon une étude réalisée au Royaume-Uni.

PUB

Dans leur landau, les bébés ne sont pas protégés de toutes les menaces. Notamment les menaces invisibles telles que la pollution. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue Environmental Pollution, en mai 2017.

Ce sont les particules fines qui sont particulièrement dangereuses pour la santé. Ce sont des poussières d'origine :

  • naturelle; éruptions volcaniques, feux de végétation...
  • humaine; chauffage au bois, gaz d'échappement des voitures...

Une exposition 10 % supérieure à celle des adultes

Pour estimer la taille et le nombre de particules fines auxquelles les jeunes enfants sont exposés, les scientifiques ont placé des instruments de mesure dans des landaus. Ils ont ensuite effectué des parcours de 2,7 kilomètres, croisant plusieurs intersections à fort traffic routier ainsi que des arrêts de bus.

PUB
PUB

Les trajets ont été effectués le matin et l'après-midi, aux heures de forte activité. Au total, ce sont plus de 64 parcours qui ont été réalisés, soit environ 87 km. Résultats :

  • la concentration en particules fines était 31% plus élevée le matin que l'après-midi;
  • les intersections à fort traffic routier et les arrêts de bus étaient les zones les plus polluées des trajets;
  • Dans les landaus, l'exposition aux particules fines 2,5 (d’un diamètre inférieur à 2,5 microns) était 10 % supérieure à celle relevée pour des adultes, durant les trajets de l'après-midi

© Service de presseExemple de parcours effectué, Prashant Kumar, Ioar Rivas et Lovish Sachdeva.

Responsables de maladies respiratoires, troubles neurologiques...

Placés plus près du sol et des pots d'échappement, les jeunes enfants seraient ainsi plus exposés à ces particules polluantes.  Pour les protéger de la pollution de l'air, les auteurs de l'étude recommandent aux parents d'éviter le passage près de routes très fréquentées. Une couverture disposée sur le landau pourrait également permettre de limiter l'absorption de particules fines. 

La pollution de l'air est responsable du développement de pathologies chroniques, notamment respiratoires et cardio-vasculaires. Des travaux récents pointent également un lien entre une exposition à la pollution de l’air ambiant et l’apparition de troubles neurologiques, de troubles de la reproduction ou encore la survenue de pathologies telles que le diabète.

Lors des "pics de pollution", le ministère de la Santé conseille de :

  • reporter les activités physiques et sportives intenses en plein air;
  • limiter les déplacements en extérieur pour les publics vulnérables (enfants, femmes enceintes, personnes âgées, asthmatiques...).

Publié le 16 Août 2018
Auteur(s) : Aline Garcin, journaliste santé
Source : Exposure of in-pram babies to airborne particles during morning drop-in and afternoon pick-up of school children, Prashant Kumar, Ioar Rivas, Lovish Sachdeva, Environmental Pollution, mai 2017

PUB
PUB

Contenus sponsorisés