Le point sur la ménopause

Période charnière et délicate de la vie des femmes, la ménopause correspond à l'arrêt de la sécrétion des hormones ovariennes. Si autrefois on prescrivait systématiquement un traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS), aujourd'hui, les choses sont plus nuancées...
Publicité

Conseils pratiques

Une bonne hygiène de vie et une alimentation saine sont nécessaires pour contrer les effets de la ménopause :

Publicité
Publicité
  • manger moins gras, et surtout moins d'acides gras trans, plus de fruits et légumes et, ne pas fumer, pour diminuer les risques de maladies cardiovasculaires et de cancer ; L'activité physique régulière est aussi une excellente façon de prévenir le cancer du sein !
  • boire peu d'alcool, ne pas fumer, avoir une activité physique régulière et manger suffisamment de calcium (lait, produits laitiers) afin de lutter contre la déminéralisation osseuse ;
  • mettre un gel lubrifiant lors des rapports sexuels, ou mieux, allonger les préliminaires.
  • Se renseigner auprès de ses proches (mère, soeurs, tantes) à propos de l'âge auquel elles ont été ménopausées (l'âge de la ménopause est une histoire familiale).

Quelles sont les causes ?

La ménopause n'est pas une maladie. Elle correspond à l'arrêt du fonctionnement des ovaires, soit naturellement, soit artificiellement quand ceux-ci sont enlevés lors d'une intervention chirurgicale. Il n'y a alors plus d'ovulation car les ovaires ont épuisé leur réserve d'ovules, ni de production d'hormones féminines, principalement l'oestrogène et la progestérone. Toutefois, ce changement peut s'étaler sur plusieurs années et se faire de façon irrégulière, jusqu'à l'arrêt complet des règles. C'est ce qu'on appelle la pré-ménopause, puis la ménopause. On peut dire que la ménopause est installée à partir d'une période de douze mois sans règles. L'arrêt de la sécrétion hormonale a des conséquences diverses sur l'organisme. En effet, l'oestrogène intervient habituellement, entre autres, dans la régulation de la température corporelle, la densification osseuse, la trophicité des muqueuses génitales et de la peau, la protection contre les maladies cardiovasculaires, etc.

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Mercredi 08 Octobre 2003 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 28 Octobre 2011 : 09h51
Source : La ménopause. Lucien Chaby. Flammarion. Collection Dominos.