Ménopause: qu'est-ce qui se passe pour ma peau ?

Publié le 17 Novembre 2008 à 1h00 par Marion Garteiser, journaliste santé
la ménopause n'est pas une maladie, c'est une évolution normale, une étape à passer dans la vie de toute femme. il faut cependant reconnaître que les changements qu'elle entraîne ne sont pas toujours des plus agréables. la peau, en particulier, est touchée par les modifications hormonales.
© Istock
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Le vieillissement normal de la peau

Ménopause ou pas, notre peau vieillit. Au fil du temps, et plus encore si notre peau a été agressée par le soleil ou les radicaux libres, elle perd de sa souplesse, de sa fermeté, au fur et à mesure que les fibres élastiques qui la sous-tendent voient leur qualité et leur quantité diminuer. Jusque là, nous sommes dans un vieillissement normal, c'est-à-dire qui est commun aux hommes et aux femmes.

La ménopause : prendre de l'âge et perdre des hormones

Pour les femmes, cette évolution s'accélère avec la ménopause, parce que les oestrogènes secrétées au cours de la vie par les ovaires jouent un rôle protecteur pour la peau. Une fois que la ménopause les a mises au repos, cette protection disparaît. Et en plus du vieillissement normal, les femmes sont confrontées à la diminution de la graisse dans la peau (or ce "rembourrage" est un obstacle aux rides) et sur la peau (or le sébum, même s'il est lié à l'apparition de boutons, joue également un rôle protecteur de la peau).

Des conséquences qui vont au-delà des rides

Les conséquences de la ménopause pour la peau ne sont pas seulement une accélération du vieillissement visible. Parce qu'elle est moins souple, la peau peut se mettre à démanger. A cause des modifications hormonales et de la plus grande fragilité, le risque de développer de la rosacée ou de la couperose augmente aussi. Et parce que le sébum protecteur est moins présent, la peau s'assèche et les lésions s'infectent plus facilement.

Que faire quand la ménopause arrive ?

Vous pouvez bien entendu vous renseigner sur le traitement hormonal de substitution, aujourd'hui recommandé seulement en cas de symptômes très gênants affectant la qualité de vie. Mais n'oubliez pas, en premier lieu, d'adapter vos soins de beauté. Trop de femmes pensent pouvoir garder toute leur vie les produits qui leur allaient quand elles avaient trente ans ! Les marques proposent aujourd'hui des crèmes très riches, qui conviennent parfaitement aux peaux fragiles ménopausées.

Source : ménopause: santé/forme/sexualité, sous la direction du dr robin philips, éd. marabout.