La poignée de main, reflet de notre santé

Selon des chercheurs canadiens, la force de préhension développée lors d’une simple poignée de main reflète notre risque cardiovasculaire. Cette constatation pourrait être élargie au dépistage de certaines autres maladies chroniques.

PUB

La poignée de main reflète notre état de santé

Cette théorie est basée sur le suivi de 140.000 personnes âgées de 35 à 70 ans et issues de 17 pays différents. En début puis en fin d’étude, la vigueur développée par les sujets lors d’une simple poignée de main a été déterminée. Quatre ans plus tard, l’état de santé des sujets a à nouveau été évalué, certains ayant depuis développé une maladie cardiovasculaire, un diabète, un cancer ou d’autres affections. On s’aperçoit ainsi que chaque baisse de 5 kg de force de préhension augmente de 17% le risque d’accident cardiovasculaire (infarctus, accident vasculaire cérébral) et de 16% le risque de décès toutes causes confondues.

PUB
PUB

Ainsi, l’énergie dépensée dans une poignée de main constitue un indicateur du risque cardiovasculaire. Mais la force de préhension peut aussi témoigner du risque d’autres maladies chroniques : cancer, diabète, maladie pulmonaire…

Suivre l’évolution de la forme manuelle

L’efficacité de ce facteur prédictif reste à confirmer en pratique médicale réelle, mais si c’est le cas, la poignée de main pourrait représenter l’un des tests médicaux les plus simples et les moins chers à réaliser. De votre côté, vous pouvez vous aussi évaluer la force manuelle de votre entourage et surtout son évolution au fil du temps. En cas de baisse de force, c’est peut-être le moment de consulter le médecin pour un bilan…

Mots-clés : Poignee de main, Hygiene
Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 15 Mai 2015 : 12h11
Mis à jour le Vendredi 15 Mai 2015 : 16h32
Source : Leong D.P. et coll., The Lancet, 13 mai 2015, DOI: http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(14)62000-6.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés