Pneumopathie : une infection des poumons qui donne de la fièvre

© Istock
Une infection des poumons peut être d’origine mycosique, bactérienne, virale ou interstitielle. Parfois appelée pneumopathie, qu'elle soit sans fièvre ou associée à une température élevée, elle nécessite une consultation médicale.
Publicité

Infection des poumons : diagnostic

Une pneumopathie est une pathologie pulmonaire pouvant avoir différentes origines. Lorsqu’elle est due à une infection, le terme approprié est pneumonie. Le diagnostic d’une pneumopathie repose sur l’examen clinique du patient puis sur des examens d’imagerie, bactériologiques et sanguins. Un prélèvement peut également être demandé par le médecin, ainsi qu’une fibroscopie des bronches appelée bronchoscopie. Enfin, des tests permettant d’évaluer la capacité des poumons sont obtenus grâce à la spirométrie.

Publicité
Publicité

Pneumopathie sans fièvre : une forme atypique d’infection des poumons

Les symptômes de la pneumopathie atypique sont les suivants : douleurs abdominales, vomissements, maux de tête, convulsions.

Le plus souvent d’origine bactérienne, cette pneumopathie sans fièvre peut être confondue avec une inflammation de l’appendice, ou appendicite. Elle nécessite une prescription d’antibiotiques.

Ne pas confondre pneumopathie et bronchite

Il est très important de bien distinguer ces deux groupes de pathologies. Leurs causes étant différentes, elles nécessitent des traitements distincts. Dans la grande majorité des cas, que ce soit en cas de pneumopathie ou de bronchite, la fièvre et la toux sont des symptômes qui doivent alerter.

Publié par La Rédaction E-Santé le Mercredi 25 Avril 2018 : 14h01