PMA : comment se passe la fécondation in vitro

© Istock
La fécondation in vitro est une des techniques de PMA qui permet aux couples infertiles de combler leur désir d’enfant. Elle est généralement mise en place lorsque le couple a connu des échecs avec d’autres traitements préalables, comme l’insémination artificielle.
Publicité

Qu’est-ce qu’une fécondation in vitro ?

Pour les couples qui font face à une incapacité de procréation naturelle, différentes solutions existent. La fécondation in vitro (FIV) est une technique de procréation médicale assistée qui consiste à mettre en contact ovocyte et spermatozoïde en dehors de l’utérus. Cette technique a été mise en point au Royaume-Uni dans les années 1970, et c’est en 1982 que le premier « bébé éprouvette » du nom d’Amandine est né en France.

Publicité
Publicité

Le déroulement d’une fécondation in vitro

La fécondation in vitro nécessite de ponctionner l’ovocyte de la femme au bloc opératoire, et de recueillir le sperme de l’homme afin de les mettre en contact. Si cette opération conduit à une fécondation, l’embryon est transféré dans le col de l’utérus de sa maman à l’aide d’une canule, dans l’espoir que la nidation ait lieu et que la grossesse débute. Il est possible de recueillir plusieurs ovocytes d’un coup, après un traitement de stimulation hormonale, pour maximiser les chances et combler le désir d’enfant. Les embryons surnuméraires seront congelés.

Pour qui est indiquée la FIV ?

Cette technique de procréation médicale assistée est préconisée suite à plusieurs échecs d’insémination artificielle (introduction du sperme du conjoint directement dans l’utérus). Elle est aussi envisagée pour les femmes atteintes d’endométriose sévère impactant sur la fertilité, les couples en infertilité inexpliquée, les problèmes de fertilité masculine importants...

Publié par La Rédaction E-Santé le Mercredi 02 Mai 2018 : 13h02
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :