Plaque rouge et irritation : si c'était une allergie au nickel ?

© Istock
Le nickel est un élément chimique assez fréquemment utilisé pour concevoir de robustes alliages. On en trouve également dans les bijoux ou les couronnes dentaires. Une présence qui peut parfois être à l’origine d’allergies caractérisées par la formation de plaques rouges et d’irritations cutanées.
PUB

L’allergie au nickel, qu’est-ce que c’est ?

C’est une réaction anormale du système immunitaire lorsqu’il est en contact avec des ions nickel. Ce type de manifestation cutanée peut survenir lorsqu’un bijou est directement posé sur la peau. Chez certains individus, l’allergie se produit même au travers des vêtements. Le problème est que le nickel est présent dans de très nombreux objets de notre quotidien : pièces de monnaie, boutons de jeans, boucle de ceinture, piercing… Bref, le risque de développer une allergie est démultiplié. D’ailleurs, entre 5 et 10 % de la population serait concernée par ce type de phénomène.

PUB
PUB

L’allergie au nickel, quels signes ?

Dans la plupart des cas, l’allergie au nickel va se traduire par un eczéma de contact, également appelé dermatite de contact allergique. Ce trouble se manifeste par une éruption cutanée localisée, des rougeurs importantes et un assèchement atypique du revêtement épidermique. Chez les personnes les plus touchées, des vésicules emplies de liquide peuvent également se former après contact avec un objet contenant du nickel. Mais il arrive également que l’allergie revête une forme plus généralisée lorsqu’elle est due à la pose, par exemple, d’une couronne dentaire ou à la consommation d’aliments renfermant l’élément chimique (petits pois, haricots verts, harengs…).

Publié le 01 Août 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
La rédaction vous recommande sur Amazon :