Plan anti-cancer : quels changements pour les patients ?

Si les 70 mesures que comprend « le plan de mobilisation nationale contre le cancer », présenté par Jacques Chirac et visant à diminuer de 20% la mortalité par cancer en 2007, se concrétisent, les répercussions devraient être importantes.
Publicité

  • Chaque patient bénéficiera d'une concertation pluridisciplinaire pour élaborer un programme personnalisé de soins, d'un médecin de référence et d'un « dossier médical communiquant ».
  • Les patients seront accueillis par des professionnels plus nombreux et mieux formés : le cancer sera enseigné dès le début des études de médecine comme une maladie, mais également comme une exigence d'accompagnement des malades.
  • Les équipements diagnostiques et thérapeutiques seront aussi plus nombreux, la France souhaitant rattraper son retard dans ce domaine.
  • Les inégalités dans l'accès aux médicaments et aux dispositifs innovants et onéreux devraient diminuer grâce à un rapprochement des modes de financement du public et du privé.
  • Le diagnostic de cancer ne sera plus annoncé en quelques minutes. La consultation d'annonce sera rémunérée par un forfait versé aux établissements, afin de financer le dispositif de soutien au patient et le temps du médecin.
  • Toutes les informations utiles seront disponibles près du domicile du malade et par tous les moyens : téléphone, kiosque d'information, Internet
  • La chimiothérapie et plus généralement les soins à domicile seront facilités par la création de réseaux locaux.
  • Dans le cadre de la douleur et du soutien psychologique : création d'unités mobiles, augmentation du nombre de psychologues et de psychiatres, financement d'un forfait de 3 à 5 consultations auprès de psychologues de ville formés à la psycho-oncologie.
  • Les soins palliatifs vont se développer, dont 80% de l'activité est consacrée au cancer.
  • Le tabagisme sera réduit de 30% chez les jeunes et de 20% chez les adultes.
  • La lutte contre les cancers professionnels et environnementaux et contre l'alcoolisme va se renforcer.
  • Et enfin, le dépistage : avec notamment la généralisation, avant la fin de l´année, du dépistage du cancer du sein à toutes les femmes et dans tous les départements. Mais également, l'intensification du dépistage du cancer du côlon, du col de l'utérus, du mélanome
 
Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 02 Avril 2003 : 02h00
Source : Communiqué de presse du ministère de la santé, lundi 24 mars 2003.