Piqûre de rappel : la vaccination sauve 3 millions de personnes par an !

Régulièrement, certains vaccins sont mis sur la sellette et font la une des journaux. Dans notre pays où les grandes épidémies meurtrières ne sont plus d’actualité, on tend à oublier ce qu’a apporté et ce qu’apporte encore la vaccination. Ainsi, il n’est pas inutile de rappeler que « les vaccinssauvent chaque année 3 millions de vies dont la moitié d'enfants »

PUB

Vaccination : attention aux messages anti-vaccins !

Ce message est porté par l’AFPA (Association française de pédiatrie ambulatoire) et le GPIP (Groupe de pathologie infectieuse pédiatrique)en réponse à la pétition du Pr Joyeux, Professeur en chirurgie digestive, qui a déjà soulevé des polémiques en s’opposant au principe de la contraception et au vaccin contre les papillomavirus. Il s’agit aujourd’hui d’une attaque dirigée contre le vaccin Hexa, protégeant contre six maladies : la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’Haemophilus et l’hépatite B.

Or ces accusations jugées sans fondement par la plupart des acteurs (gouvernement, médecins, scientifiques) sont de nature à déstabiliser les parents et à leur faire croire que les vaccins sont inutiles, voire dangereux. Ce serait une erreur !

PUB
PUB

Alors que les effets soi-disant toxiques des vaccins ont toujours été démentis par les rapports de toutes les autorités compétentes, l’efficacité et la sécurité de ces mêmes vaccins ont en revanche été clairement démontrées par de très nombreuses études et par une surveillance continue.

État des lieux de la vaccination en France et dans le monde

Depuis la mise en place du calendrier vaccinal, des maladies comme la diphtérie, la poliomyélite, le tétanos et les infections invasives à Haemophilus (septicémies, méningites) ont quasiment disparu. Les cas de coqueluche ont fortement chuté et l’on espère constater une baisse des cas d’hépatite B consécutive à la remontée spectaculaire du nombre de nourrissons vaccinés contre le virus de l’Hépatite B (maladie encore actuellement responsable de 1.500 morts chaque année dans notre pays alors que le vaccin existe).

Mais avec le nombre de personnes vaccinées qui tend à diminuer depuis quelques années, notamment en raison de la multiplication des messages anti-vaccins, on assiste à la réapparition de maladies comme la diphtérie (en Espagne), de la rougeole (en Europe et aux USA) et de la poliomyélite (en Asie, en Afrique...).

Face à cette dangereuse évolution, l’AFPA et le GRIP « appellent tous les parents à ne pas se laisser manipuler par ces manœuvres honteuses qui jouent sur leur anxiété bien compréhensible, au détriment de la santé de leurs enfants ». L’AFPA recommande vivement de faire « confiance aux médecins qui vaccinent, qui soignent et soigneront vos enfants quelles que soient les circonstances ».

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 17 Juin 2015 : 11h35
Mis à jour le Mercredi 17 Juin 2015 : 12h17
Source : Communiqué de presse de l’AFPA, 16 juin 2015.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés