Pilule contraceptive : pourquoi faire des prises de sang régulières ?

© Istock
La pilule est l'un des moyens de contraception féminine les plus couramment employés. Son efficacité est grande, mais elle n'est pas sans effets secondaires, potentiellement dangereux. C'est pourquoi une surveillance biologique régulière s'impose.
PUB

Quels sont les effets secondaires de la pilule contraceptive ?

La pilule contraceptive est l'un des moyens de contraception les plus efficaces, mais elle ne constitue pas un traitement anodin. La liste de ses effets indésirables potentiels est longue, du plus bénin au plus grave. La pilule peut provoquer des symptômes peu graves comme des douleurs abdominales, une prise de poids ou des changements de l'aspect de la peau. Ces signes sont liés aux modifications hormonales. La pilule a également une action sur le système sanguin et vasculaire et peut être à l'origine de phlébites ou d'embolie pulmonaire. Les accidents vasculaires cérébraux peuvent également être favorisés par la prise de la pilule contraceptive, principalement chez la fumeuse. En effet, l'association tabac et contraception orale est dangereuse. Si des céphalées apparaissent sous pilule, il est nécessaire de consulter un médecin et d'envisager un autre mode de contraception. Enfin, les règles peuvent être modifiées lors de la prise de pilule. Elles sont souvent moins abondantes, voire absentes avec certaines formes de pilule, administrées en continu.

PUB
PUB

Comment surveiller une femme sous pilule contraceptive ?

La surveillance des femmes sous pilule est importante. Parmi les nombreux effets indésirables de la pilule, on trouve fréquemment une augmentation du taux sanguin de cholestérol et de triglycérides. Ces facteurs ont une influence sur le système vasculaire et peuvent favoriser la survenue d'accidents vasculaires cérébraux. C'est pourquoi un bilan biologique est nécessaire avant de démarrer une pilule contraceptive, afin de savoir si la cholestérolémie et la triglycéridémie sont normales. Ensuite, un bilan de contrôle est nécessaire tous les ans pour surveiller ces facteurs. De plus, en dehors du bilan biologique, une surveillance gynécologique tous les deux ans, accompagnée d'un frottis cervico-vaginal, est fortement recommandée.

Que faire en présence des effets secondaires de la pilule ?

Si les effets indésirables de la pilule sont gênants mais bénins, on peut, dans un premier temps, changer de formule de pilule contraceptive, puisque plusieurs générations de pilules existent sur le marché. Si les effets secondaires se reproduisent, il est conseillé d'interrompre cette contraception et d'envisager un autre moyen. Lorsque les taux de cholestérol et de triglycérides sanguins sont trop élevés, l'arrêt de la pilule est obligatoire en raison du risque trop important d'accident vasculaire cérébral. En cas d'accident thrombotique (phlébite, embolie pulmonaire...), l'arrêt définitif de la pilule est obligatoire et le recours à une contraception non hormonale s'impose. L'arrêt du tabac est recommandé pour les femmes qui souhaitent bénéficier d'une contraception hormonale.

Publié le 16 Novembre 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
La rédaction vous recommande sur Amazon :