Piétons connectés, accident assuré

Selon une enquête Opinionway commanditée par GMF Assurances, de très nombreux piétons et particulièrement des jeunes, frôlent souvent l’accident en raison d’une utilisation intensive de leur smartphone en marchant dans la rue.

PUB

Les smombies sont en danger (mélange de smartphone et zombies)

Même si 86% des personnes interrogées déclarent faire attention aux voitures, bus, vélos et autres piétons, et même si 78% sont conscients qu’utiliser un téléphone en marchant représente un danger (seulement 65% des 18-24 ans) :

PUB
PUB
  • 25% des sondés ont déjà heurté un piéton alors qu’ils étaient occupés avec leur smartphone,
  • 17% du mobilier urbain (banc, abri bus...),
  • 16 % un poteau,
  • 16% (21% des jeunes) ont déjà frôlé la collision avec un cycliste ou une personne utilisant des rollers ou un skate,
  • 14% ont frôlé l’accident avec un véhicule motorisé,
  • 8% (13% des 18-24 ans et 19% des 25-34 ans) se sont déjà fait renverser.

Que font les piétons avec leur smartphone ?

  • 77% (95% des 18-24 ans) conversent en marchant,
  • 56% (92% des jeunes) envoient ou lisent des SMS,
  • 49% (65%) prennent des photos,
  • 30% (79%) écoutent de la musique,
  • 30% (65%) utilisent des applications,
  • 24% (50%) consultent des sites d’information en ligne.

Jusqu’à présent, seule l’écoute de musique à pieds ou en vélo avait été clairement identifiée comme une pratique à risque. Aujourd’hui, ces données suggèrent l’utilité d’une campagne de prévention beaucoup plus large.

Publié le 27 Mai 2016 | Mis à jour le 27 Mai 2016
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Enquête OpinionWay auprès d’un échantillon de 1088 personnes représentatif de la population française âgée de plus de 18 ans, les 20 et 21 avril 2016.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés