Le piège du morceau de sucre en trop…

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 21 Janvier 2013 : 11h53
Mis à jour le Mardi 29 Janvier 2013 : 09h06
© getty

Voir quelqu’un manger de tout en grande quantité et ne pas prendre un gramme sur l’année cela donne envie…

En général ces chanceux sont plutôt jeunes. Car passé 35-40 ans, tout le monde ou presque a tendance à prendre un peu de poids chaque année…
Voire un petit kilo par an…
 Cela va vite.

Comment éviter de se faire piéger ?

Publicité

Trop de tentations

Tout d’abord, essayons de bien comprendre le problème. Pour prendre un kilo sur une année, il faut consommer 8.000 calories de plus que ses besoins au cours de cette année, soit seulement une vingtaine de calories par jour…

Or 20 calories, cela correspond par exemple à un simple morceau de sucre quotidien en trop.

Si l’on est de nature optimiste, on peut se dire que l’organisme est vraiment bien réglé et que ce morceau de sucre ne représente qu’un écart de moins de 1% par rapport à nos besoins journaliers. De plus, c’est facile à corriger, par exemple en prenant son café sans sucre ou avec un édulcorant.

Si l’on est de nature pessimiste, on peut se dire qu’un morceau de sucre ce n’est vraiment pas grand-chose et que nous sommes exposés à prendre beaucoup plus de poids.

En effet, selon une étude, nous sommes exposé(e)s chaque jour à plus de 200 sollicitations alimentaires entre le contenu de notre réfrigérateur, de nos placards, de la vision de ce que mangent nos proches, des rayons des magasins, de la publicité, des odeurs dans la rue, etc. Quand j’ajoute un pack de canettes de sodas, ou des plaquettes de chocolat, de la charcuterie, des fromages et des pâtisseries dans mon caddy, il ne s’agit pas d’un simple morceau de sucre…

Publicité
Publicité

Cette difficulté est directement liée à notre mode de vie moderne, qui nous expose sans arrêt à de nombreux choix.

Les animaux sauvages, et certaines peuplades humaines isolées, dont l’alimentation est plus monotone, s’arrêtent de manger tout naturellement quand ils n’ont plus faim. Nous, nous devons prendre sans arrêt des décisions. Face à ce dilemme, deux approches sont possibles :

  • se simplifier la vie.

  • s’organiser pour avoir les bons réflexes.

Se simplifier la vie

Lors de mon service militaire, j’avais remarqué que les appelés prenaient 3 kilos en seulement un an, malgré une vie plus active.

L’explication était simple : ils avaient droit à des sodas tant au déjeuner qu’au dîner. Je leur ai exposé le problème et tous ont été d’accord pour que l’on demande que seule l’eau du robinet soit proposée au repas. Ils ont tous retrouvé leur poids de départ et ont tous été satisfaits.

À chaque fois que l’on peut se simplifier la vie, cela vaut le coup. Dans ce but, essayez de voir ce que vous pourriez simplifier dans votre vie.

Ne plus prendre de sucre dans votre thé ou votre café ? Ne pas avoir de bonbons, ni de sodas sucrés chez soi (les boissons lights ne comptent pas) ? Ne prendre qu’un dessert sucré par jour, en prenant des fruits aux deux autres repas ? Réserver les aliments hypercaloriques comme les pâtisseries, la charcuterie, les biscuits apéritifs, etc., aux occasions hebdomadaires ? Et bien sûr faire sa liste de course pour ne pas se faire tenter inutilement.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 21 Janvier 2013 : 11h53
Mis à jour le Mardi 29 Janvier 2013 : 09h06
PUB
PUB

Contenus sponsorisés