La photographie rétinienne prédit le risque d'accident vasculaire cérébral

Le lien entre l'Accident Vasculaire Cérébral (AVC) et le degré d'atteinte rétinienne microvasculaire vient d'être établi. Ainsi, une simple photographie de la rétine pourrait permettre d'établir le risque d'AVC au sein des populations concernées.
Publicité

Cette étude a porté sur une population âgée de 51 à 72 ans. Les sujets étaient examinés une première fois puis trois ans et six ans plus tard. Une photographie rétinienne de l'un des deux yeux était prise systématiquement. Au terme de l'essai, 110 personnes sur les 10.000 volontaires ont fait un AVC. Or, la fréquence de ces accidents était nettement plus élevée chez les sujets porteurs de lésions microvasculaires rétiniennes. Ce constat a été observé dans toutes les catégories de patients à risques (hypertendus, diabétiques). Selon les auteurs, toute atteinte microvasculaire au niveau de la rétine accroît de 10% le risque d'AVC. Ce risque est majoré chez les hypertendus (+15%) et les diabétiques (+29%). D'autres études doivent encore conforter ces résultats avant d'envisager qu'un jour la photographie rétinienne remplace l'examen visuel de la rétine afin d'évaluer le risque d'AVC des patients.

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 19 Octobre 2001 : 02h00