Phobie de l'avion : comment l'expliquer ?

Alors que c'est un acte de plus en plus banal, certaines personnes sont paralysées à l'idée même de monter… dans un avion. Qui est concerné et pourquoi ? Le point avec Isabelle David, spécialiste de la gestion du stress aéronautique à Air France.
Publicité

Peut-on dégager un profil du phobique ?

Pas vraiment, mais au sein des stages « anti-stress » organisés par Air France, on recense 59% de femmes pour 41% d'hommes, ce qui ne signifie pas qu'elles soient plus nombreuses, mais qu'elles l'avouent plus facilement. 40% des phobiques font partie de la tranche d'âge 36/50 ans et sont donc en pleine activité professionnelle, accumulant un stress considérable au quotidien.

Publicité
Publicité

Comment expliquer cette phobie ?

C'est au cas par cas mais nous avons pu à ce jour distinguer cinq types psychologiques parmi les phobiques.

  • Les terriens , qui ont peur de s'envoler et de ne plus avoir de lien avec le sol. Cela s'apparente à une peur du vide.
  • Les décideurs, qui ont l'habitude de toujours tout maîtriser et qui ne supportent pas de ne plus contrôler.
  • Les anxieux de nature, qui ont trop d'imagination et construisent les pires scénarios catastrophes.
  • Les claustrophobes, qui ont horreur de se sentir enfermés.
  • Les personnes qui ont vécu un choc émotif en prenant l'avion (une turbulence très forte, un passager malade).
  • Enfin, ces derniers temps, la crainte des attentats a redoublé l'inquiétude des passagers et les comportements d'angoisse !
Publié par Psychonet Production le Vendredi 26 Juillet 2002 : 02h00
Mis à jour le Lundi 20 Juin 2016 : 16h28