Phlébite : principal danger, l'embolie pulmonaire

© Istock

La phlébite touche quelque 150.000 Francais. Au-delà des varices et des oedèmes qui peuvent apparaître sur les jambes, cette maladie peut aussi provoquer une embolie pulmonaire, dont l'issue est trop souvent fatale. Pourtant, chaque année, des milliers de décès pourraient être évités grâce à des mesures préventives dont l'efficacité est indiscutable...

Publicité

Qu'est-ce qu'une thrombose veineuse profonde ?

La thrombose veineuse profonde, plus couramment désignée par phlébite, correspond à la formation d'un caillot de sang dans une veine et le plus souvent dans une veine du mollet.

En quoi une phlébite est-elle dangereuse ?

Selon la taille du caillot sanguin, celui-ci peut gêner le retour veineux et favoriser la formation de varices, d'œdème chronique ou d'ulcère variqueux. Mais bien plus grave est le risque de détachement du caillot et sa migration dans l'artère pulmonaire, pouvant alors provoquer une embolie pulmonaire, mortelle dans 15 à 20% des cas.

Publicité
Publicité

Chaque année en France, l'embolie pulmonaire est responsable de 15.000 décès, faisant de cette complication la 3e cause de maladie cardiovasculaire, après l'infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux.

Quels sont les symptômes d'une phlébite ?

Une phlébite peut se manifester par une douleur dans la jambe ou par un œdème. Le membre peut aussi devenir chaud tandis que la peau rougit.

Toutefois prudence, la phlébite peut aussi être asymptomatique et ne se révéler que tardivement sous la forme de sa complication, l'embolie pulmonaire.

Quels sont les signes d'alerte d'une embolie pulmonaire ?

Les signes de l'embolie pulmonaire sont principalement respiratoires :

  • douleur thoracique (point de côté),
  • essoufflement à l'effort mais également au repos,
  • crachats sanglants,
  • fièvre, toux, malaises, voire syncopes.

De tels signes sont souvent transitoires, ils apparaissent puis disparaissent pour se manifester à nouveau quelques heures ou quelques jours plus tard.

En plus de ses symptômes non spécifiques et instables, le problème de l'embolie pulmonaire est qu'elle peut aussi se révéler très brutalement en entraînant le décès. D'où toute l'importance de la prévention.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 30 Décembre 2008 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 27 Novembre 2014 : 17h46
Source : Dossier de presse de la Ligue française contre la maladie veineuse thrombo-embolique, 18 décembre 2008.