Peut-on faire du sport en cas de pic de pollution ?
Sommaire

Peut-on faire du sport en cas de pic de pollution ?

Le sport peut-il accroître les effets nocifs de la pollution ?

Oui, en cas de pratique sportive intense ou soutenue car l'inhalation des polluants est beaucoup plus importante et profonde.

L'intensité de la pollution varie-t-elle durant la journée ?

Oui, notamment car la température et le vent influencent la pollution. Par exemple, le vent tend à disperser les polluants. En revanche, une température élevée empêche leur dispersion. La nuit, les couches d'air à proximité du sol se refroidissent tandis que les couches immédiatement supérieures restent plus chaudes. Ces dernières font barrage à la dispersion des particules toxiques, en formant une sorte de couvercle. Ainsi, les fins de journées sont particulièrement polluées, alors que les matinées se caractérisent généralement par une meilleur qualité de l'air, surtout lorsqu'il y a du vent.

Quelles sont les heures à éviter pour faire du sport ?

Les horaires qui correspondent aux pics de pollution entre 12-14 heures et 21 heures.

Qu'en est-il du sport en salle ?

Appartements, maisons, bureaux, gymnases, salles de sport… n'échappent pas à la pollution. Si la qualité de l'air extérieur est correcte, une aération fréquente permet de diminuer considérablement les concentrations polluantes. En revanche, en cas de pic de pollution, il n'est pas plus sain de pratiquer un sport en salle, plutôt qu'à l'extérieur. Et même dans ces conditions, il est essentiel d'aérer quotidiennement afin de permettre le renouvellement nécessaire de l'air.

Comment connaître la qualité de l'air ?

En consultant chaque jour l'indice ATMO de votre agglomération. C'est un indicateur de la qualité de l'air qui repose sur les concentrations de quatre polluants : dioxyde d'azote, particules de type PM10, ozone, dioxyde de soufre. Cet indice va de 1 (pour excellent) à 10 (pour exécrable).

En conclusion

En cas de pics de pollution intense, la pratique sportive est déconseillée chez les enfants, les seniors, les personnes atteintes de pathologies respiratoires et cardiovasculaires.

Il est recommandé aux adultes pratiquant un sport de façon aléatoire, de ne pas choisir les jours de très forte pollution, et aux sportifs réguliers d'exercer leur activité le matin, le plus tôt étant le mieux. Et bien entendu, évitez de courir à proximité d'un axe routier….

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :