Pesticides : le chlordécone a un impact à long terme sur la fertilité

© Adobe Stock

Plus de vingt ans après la fin de son utilisation, le chlordécone continuerait de faire des dégâts, si l'on en croit une étude française. Cet insecticide largement utilisé aux Antilles aurait des effets sur trois générations.

PUB

Cet insecticide n'a plus droit de cité depuis 1993 en France. Plus de 20 ans se sont écoulés depuis, mais le chlordécone pourrait continuer de faire des dégâts dans les Antilles françaises. C'est la conclusion inquiétante d'une étude menée par l'Inserm, et publiée dans Scientific Reports.

Très utilisé pour lutter contre le charançon du bananier, le chlordécone a aussi des effets oestrogènes - donc féminisants - connus sur l'être humain. Les hommes directement exposés voient ainsi leur production de sperme directement affectée, tout comme la qualité de leur semence.

Cette étude avait pour objectif d'évaluer les effets d'une exposition environnementale. Car le chlordécone persiste dans les Antilles, et les habitants y sont quotidiennement soumis. Pour répondre à cette inconnue, les scientifiques ont utilisé un groupe de souris gestantes.

PUB
PUB

A partir d'une période clé de leur grossesse, les rongeurs ont été exposés à une faible quantité de chlordécone, afin de simuler une exposition environnementale, sans effet sur la première génération. 

Un effet sur le spermatozoïde

Les effets sur la fertilité semblent persister à la troisième génération - alors même qu'elle n'a pas été directement exposée au pesticide - d'après les résultats de cette expérience.

Les cellules souches germinales, qui permettent la production de spermatozoïdes, sont moins nombreuses chez les souriceaux indirectement victimes de l'insecticide. Le nombre de spermatozoïdes matures qui est produit est également plus faible, tout comme la différenciation des cellules souches.

Le constat ne s'arrête pas là : les scientifiques ont également observé des modifications dans l'expression de 377 gènes impliqués dans des fonctions cellulaires clé - comme la division cellulaire ou la réparation de l'ADN.

Cela suggère que le chlordécone, même dans le cadre d'une exposition faible et environnementale, pourrait induire des modifications génétiques héréditaires sur plusieurs générations, au-delà de la troisième génération.

Mais pour confirmer cette hypothèse, d'autres études seront nécessaires sur l'ensemble du génome. Car ces travaux n'ont été menés que sur du tissu testiculaire.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés