Pesticides : quels résidus dans notre alimentation ?

Un rapport européen vient de faire le point sur les résidus de pesticides qui se retrouvent dans nos fruits et légumes. Qu’en est-il en Belgique ? Et quels sont les aliments les plus contaminés ?

PUB

Des pesticides dans l’alimentation des Français

Selon le rapport annuel sur les pesticides publié par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) en 2013, en France, 53% des fruits et 30% des légumes sont contaminés par des résidus de pesticides. Les limites maximales de résidus autorisées en Europe sont dépassées dans 3,2% des échantillons pour une ou plusieurs substances.

PUB
PUB

Quels fruits et légumes sont les plus concernés par les résidus de pesticides ?

Tout dépend de ce que l'on prend en compte exactement. D'une manière très générale, les fruits et légumes qui viennent d'Europe portent moins de pesticides que ceux du reste du monde. Par ailleurs, ceux qui sont à l'état brut ont aussi plus de traces de pesticides que les produits déjà travaillés – c'est logique, parce que les manipulations et nettoyages peuvent faire disparaître une partie des résidus.

Si l'on veut citer des aliments en particulier, signalons ceux qui ont le plus tendance à être contaminés par plusieurs pesticides : pamplemousses, oranges, raisin de table, mandarines, mâche, et dans une moindre mesure groseilles, cassis, roquette, fraises, goyaves, framboises, céleri, poires, feuilles de thé, citrons verts et pêches. Précisons que pour tous ces fruits et légumes, on parle de résidus qui ne dépassent pas les quantités considérées comme sans danger pour la santé.

Si l'on s'intéresse aux résidus qui dépassent ces limites, les fruits et légumes exotiques (goyave, papaye, cassave, okra…) sont les plus problématiques : on en compte cinq dans les 10 produits où la quantité limite acceptable de résidus de pesticides est dépassée. Mais on aurait tort de penser que les résidus de pesticides ne concernent pas les produits bien de chez nous : 13,7 % des navets, 8,4 % des céleris raves et 7,9 % du brocoli dépassent les limites. Attention aussi aux herbes : autour de 15 % du basilic et du persil en Europe dépassent les taux admis de pesticides.

Publié le 24 Mars 2015 | Mis à jour le 25 Mars 2015
Auteurs : Marion Garteiser, journaliste santé
Source : The 2013 European Union report on pesticide residues.
Voir + de sources
EFSA Journal 2015 ;13(3):4038.