Perte de poids : faut-il avoir peur de l'effet yoyo des régimes ?
Sommaire

Perdre régulièrement du poids est plutôt bon pour la santé...

Mais dans cette grande cohorte, ceux qui déclaraient être victimes d’un effet yoyo modéré, jusqu’à 9 variations de poids pour les hommes, et jusqu’à 4 pour les femmes, ont vu leur risque de décès diminuer, toutes causes confondues.

Pour arriver à ce résultat, les auteurs ont tenu compte de tous les facteurs de risques comme l’alcool, le tabagisme, le niveau d'éducation, l’hypertension artérielle, le diabète et le niveau d'activité physique. Ils ont aussi tenu compte de l’IMC (ou indice de masse corporelle), un facteur de risque lui aussi quand il est élevé.

Comment perdre du poids en pratique ?

Les auteurs de cette grande étude font donc l’apologie de la perte de poids, qu’ils considèrent comme nécessaire pour contribuer à la réduction de nos facteurs de risque. D’autres diront qu’il est essentiel de suivre des régimes équilibrés, et ils ont raison aussi.

En pratique, je vous propose de retenir deux schémas simples :

  • Si vous arrivez de temps en temps à perdre du poids, ou à rééquilibrer votre poids, avec un régime équilibré de courte durée, et que vous ne reprenez pas de poids dans les mois qui suivent, continuez.

    Cela vaut vraiment le coup de perdre un peu de poids régulièrement.

  • Mais si vous êtes victime d’un effet yoyo et que vous reprenez trop vite le poids que vous avez perdu, consultez un diététicien, un nutritionniste ou participez à un groupe comme ceux de Weight Watchers.

Ces trois types d’acteurs vous apprendront à équilibrer votre alimentation au quotidien et à vous organiser pour perdre du poids de façon durable.

(Source : Stevens VL et coll. : Weight Cycling and Mortality in a Large Prospective US Study. Am J Epidemiol., 2012 ; 175 : 785-792.)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :