Pendant la grossesse : les cocktails multivitamines sont inutiles

© Istock

Pendant lagrossesse, excepté la vitamineB9 (acide folique) et la vitamine D recommandées par les autorités car ayant bénéficié d’un niveau de preuves suffisant, les autres vitamines, minéraux, oligoéléments et plantes que l’on trouve dans de nombreux compléments alimentaires destinés aux femmes enceintes se révèlent inutiles.

PUB

Pas de compléments alimentaires pendant la grossesse sans l’avis du médecin

Les rayons de parapharmacie regorgent de produits à base de plantes, de complémentsalimentaires et autre cocktail multivitmaines à destination des femmes enceintes. Une étude dénonce leur inefficacité et donc leur utilité au cours de lagrossesse. Exit donc les vitamines C, E, K, les vitamines B (B1, B2, B3, B6, B12), le magnésium, zinc ou encore sélénium, qui peuvent entrainer des excédents délétères. Seuls deux éléments font figurent d’exception, l’acide folique (vitamineB9) et la vitamine D, et parfois, dans certaines conditions spécifiques le fer et l’iode. La supplémentation en acide folique est recommandée par les autorités de santé au début de la grossesse et idéalement avant même la conception pour prévenir des anomalies de fermeture du tube neural telles que le spina bifida à l’origine de malformations fœtales. Quant à la vitamine D, uniquement prescrite par le médecin, elle est conseillée pour favoriser la bonne minéralisation des os.

PUB
PUB

Jamais d’automédication pendant la grossesse

En pratique, tous les médicaments et les compléments alimentaires non prescrits par le médecin, même en vente libre et même ceux à base de plantes sont à proscrire.

Si la grossesse se déroule normalement, et sauf carences et indications particulières, une alimentation saine et équilibrée tout au long de la grossesse suffit à couvrir les besoins nutritionnels de la mère et du fœtus.

Pour bien manger pendant la grossesse, l’Inpes a mis à disposition un guide nutritionnel dans le cadre du Programme national nutrition santé (PNNS) : http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1060.pdf

Au moindre doute et à la moindre tentation, il faut se référer au médecin qui suit la grossesse.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 15 Juillet 2016 : 15h36
Mis à jour le Vendredi 15 Juillet 2016 : 15h36
Source : Vitamin supplementation in pregnancy, DTB doi:10.1136/dtb.2016.7.0414.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés