Le pelage du chat : entretien et boules de poils
Publié le 16 Mai 2005 à 2h00 par Anne Pensis, vétérinaire
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Une véritable pelisse

Notre fascination pour les chats a engendré l'émergence de très nombreuses races aux couleurs et poils variés. Ainsi, chacun d'entre nous est aujourd'hui à même de trouver son bonheur parmi les robes gris bleu, noires, rousses, blanches, brunes ou un mélange de ces teintes. Que votre ami ait un pelage court (européen, chartreux, siamois), long (persan, birman) ou ondulé (rex), il nécessite des soins attentifs de votre part.

Comment l'entretenir ?

L'entretien d'un chat à poils courts vivant à l'extérieur est limité. En effet, il s'acquitte en général de cette tâche tout seul. Si ce n'est pas le cas, il faut suspecter une maladie ou la présence de parasites. Par contre, le chat vivant à l'intérieur a besoin d'un brossage régulier. Celui-ci permet d'éliminer les poils morts et de diminuer leur ingestion lors de la toilette. Chez le chat à poils longs, un brossage quotidien prévient la formation de noeuds. Ces noeuds restreignent l'accès à la peau qui n'est plus lavée et devient le siège de lésions qui peuvent s'infecter. Il est plus sûr de les enlever avec une tondeuse qu'avec des ciseaux pour éviter de couper la peau! Pour ne pas devoir jouer au chat et à la souris à chaque séance de toilettage, il est important d'habituer son chat à être brossé dès son plus jeune âge. Il n'est pas recommandé de laver un chat en bonne santé. Cependant, si votre ami a fait une escapade particulièrement salissante, s'il a la diarrhée ou s'il ne parvient plus à se laver le dos et la région anale pour cause d'obésité, vous pouvez le laver avec de l'eau tiède et du shampoing pour chats.

Boules de poils : danger!

L'amour que voue le chat à l'entretien de son pelage l'expose au danger des boules de poils. En effet, sa langue râpeuse accroche les poils morts qui sont avalés. Ils s'accumulent dans l'estomac et forment ce que l'on appelle des trichobézoards. Ces boules de poils causent dans un premier temps des régurgitations et des vomissements. Elles sont souvent éliminées de cette façon. Mais parfois, le chat ne parvient pas à les vomir et elles causent alors une obstruction du tube digestif provoquant des constipations et de l'anorexie.

Pour éviter la formation de ces bouchons, des mesures préventives s'imposent, surtout pour les chats à poils longs vivant à l'intérieur. L'herbe à chat permet un apport de fibres améliorant le transit intestinal, et induit également des vomissements propices à l'élimination des trichobézoards. L'huile de paraffine joue un rôle de lubrifiant dans l'intestin permettant l'évacuation des poils. On peut la mélanger à la ration du chat ou en déposer sur ses pattes antérieures. Le chat étant très propre, il s'empressera de lécher cette substance grasse. Enfin, il existe des pâtes lubrifiantes pour chat et des croquettes à haute teneur en fibres végétales réduisant l'accumulation des poils dans le tube digestif.