Pédiatre et prédateur, il a abusé de 31 enfants

Publié le 27 Mars 2019 par Sophie Girardot, journaliste santé
Sordide affaire, un médecin américain vient d’être condamné à la prison à vie pour avoir abusé de ses jeunes patients à la fois dans son cabinet et en hôpital.
PUB
© Istock

© Istock

Ce pédiatre de Pennsylvanie (Etats-Unis) se présentait comme l’un des piliers de sa communauté. C’était un médecin apprécié et respecté. Seulement voilà, il a aussi reconnu avoir agressé plusieurs générations d’enfants. Il a donc été condamné lundi, à passer le reste de sa vie en prison.

79 à 158 ans derrière les barreaux

"Le Dr Johnnie, dit “Jack” Barto, âgé de 71 ans, a été condamné à une peine de 79 à 158 ans de prison, ce qui garantit qu'il mourra derrière les barreaux", a déclaré le procureur général Josh Shapiro.

PUB
PUB

Ce dernier a qualifié le médecin de "prédateur en série", affirmant que Barto s'attaquait aux enfants "pour nourrir ses désirs malades". Il a abusé de jeunes et très jeunes à la fois dans son cabinet et en hôpital, et cela sur plusieurs générations. Il s’est même attaqué à un bébé et la plupart des filles qu’il a maltraitées n’étaient pas encore pubères.

Blanchi lors de premières accusations

Très apprécié dans sa ville, il avait été blanchi lors de premières accusations dans les années 2000 grâce au soutient de sa communauté. Cette fois, la condamnation de Barto est intervenue après que plusieurs femmes ont déclaré que le médecin les avait agressées quand elles étaient enfants.

"Mon bureau a dû faire face à ses tissus de mensonges, ses tromperies et ses agressions (…), et aujourd'hui, il est tenu pour responsable de ses crimes", a expliqué le procureur général. "Les gens lui faisaient confiance", a-t-il précisé. Et Barto n'a pas seulement abusé des enfants qu'il a vus dans son cabinet, le Laurel Pediatric Associates, situé dans la banlieue de Johnstown dans le canton de Richland. Il s'est également attaqué à des membres de sa famille, âgés de 7 à 14 ans. Il n'a fait aucun commentaires sur sa condamnation. Ni excuses, ni remords. Son avocat à déclaré qu'il ne ferait pas appel.

 

Mots-clés : Pédiatre, Etats-unis
PUB
Contenus sponsorisés

A lire aussi

Les gourous de la médecine, attention, danger de mort !

Changement de couleur de la peau

Le Havre : une femme vole des ordonnances pour obtenir des médicaments

La sexualité, la loi et vos enfants

Revivre après un abus sexuel…

Le reflux gastrique responsable d'otites séreuses chez l'enfant

Plus d'articles