Peau mate : protégez-vous aussi !

Les rayonnements solaires nous exposent tous au risque de cancer cutané. Les peaux mates qui bronzent facilement sans prendre de coup de soleil, ne sont pas épargnées !
PUB

Certes, le lien entre l'exposition au soleil et le risque de cancer cutané est connu depuis longtemps, mais pour la 1ère fois, une équipe de chercheurs met en relation l'importance des rayonnements solaires reçus au cours la vie et le risque de développer un mélanome, le cancer de la peau le plus dangereux.

Plus de 1.600 habitants de Philadelphie ou de San Francisco, dont 718 patients atteints d'un mélanome, ont détaillé leurs habitudes en matière d'exposition solaire (au travail, en vacances, en week-end…), leur capacité à bronzer et à recevoir des coups de soleil.De plus, en fonction du lieu de leur domicile et de leurs déplacements, la quantité d'UVB, rayons ultraviolets responsables du bronzage et des coups de soleil (les UVA étant responsables du vieillissement de la peau et donc des rides), a pu être calculée pour chaque individu. Les auteurs montrent ainsi qu'une hausse de 10% de l'intensité annuelle moyenne d'exposition au soleil augmente de 19% le risque de développer un mélanome chez les hommes et de 16% chez les femmes.Ainsi, même si le risque de cancer est plus élevé pour les sujets bronzant peu ou pas, la quantité d'UV présente sur un lieu précis est un facteur primordial.

PUB
PUB

En conclusion, si vous quittez une région à faible rayonnement UVB pour un lieu de résidence fortement exposée, que votre peau soit claire ou plutôt mate, protégez-vous du soleil : crème solaire à indice élevé indispensable et pas d'exposition entre midi et 16 heures !

Publié le 26 Juillet 2002
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Fears T.
Voir + de sources
R. et coll., Average midrange ultraviolet radiation flux and time outdoors predict melanoma risk. Cancer Res. 2002 Jul 15, 62 (14) : 3992-6.