Paludisme aéroportuaire

Depuis quelques années déjà, durant les mois d'été, des cas de paludisme dit « autochtone » ont été signalés chez des personnes habitant à proximité d'un aéroport international ou y travaillant. Ces cas surviennent donc chez des individus n'ayant pas voyagé récemment dans un pays où cette maladie sévit.
PUB

En France, les températures élevées de la période estivale sont favorables à l'apparition de tels cas de paludisme aéroportuaire. Certes relativement rares, ils surviennent de façon régulière à proximité des aéroports internationaux. Depuis 1994, entre 0 et 7 cas sont déclarés chaque année et 3 cas en 2015 selon le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire de l'Institut de veille sanitaire.

PUB
PUB

Ainsi durant l'été, il est nécessaire de porter une attention particulière face à toute fièvre sans cause évidente chez les personnes n'ayant pourtant pas voyagé dans un pays d'endémie palustre. Un tel symptôme doit faire penser à un diagnostic de paludisme, particulièrement chez les sujets résidant à proximité d'un aéroport international ou y travaillant.

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 03 Août 2001 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 22 Juin 2016 : 16h00