Otite interne : les symptômes à connaître

© Istock
L’otite interne, qui prend également le nom de labyrinthite (c’est-à-dire inflammation du labyrinthe), est une otite qui peut avoir une origine virale ou bactérienne. Mais comment la distinguer d’autres formes plus communes ? Quels sont les symptômes qui caractérisent une otite interne ? L’audition est-elle affectée ?
Publicité

Otite interne : définition

Les otites internes sont des pathologies qui peuvent avoir une origine virale (le plus souvent) ou bactérienne (plus rarement). Lorsqu'elles sont virales, elles se rencontrent notamment au cours de l’hiver, en période de grippe ou de rhinopharyngite. Outre ces deux formes de labyrinthites, il existe majoritairement des otites internes inflammatoires d’origine inconnue.

Publicité
Publicité

Symptômes caractéristiques des otites internes

L’otite interne entraîne, dans les premiers temps, de légers vertiges avec une petite perte d’équilibre. Cette sensation laisse place à de plus grands vertiges caractérisés par le tournoiement de tout l’environnement visuel, y compris les yeux fermés, et qui obligent à s’allonger (rester debout ou assis est impossible). Ces vertiges s’accompagnent de nausées et de vomissements et d’une diminution de l’audition d’importance variable. En fonction de la labyrinthite, il est possible d’observer de la fièvre, une douleur au niveau de l’oreille et des acouphènes.

Prise en charge de l’otite interne

Les otites internes inflammatoires régressent spontanément en deux à trois semaines. En revanche, il ne faut pas laisser traîner les otites internes liées à un virus ou à une bactérie car elles peuvent entraîner des complications graves. Ainsi, il est préférable de consulter un médecin dès l’apparition des symptômes, afin de mettre en place un traitement adapté.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Mercredi 18 Avril 2018 : 12h01