Un nouveau traitement pour l'hépatite B et toujours plus de vigilance
Sommaire

Un nouveau antiviral contre l'hépatite B

Dans ce tableau sombre l'annonce d'un nouveau traitement est une nouvelle vraiment bonne. Il s'agit de l'encétavir qui s'est révélé nettement plus efficace que le traitement actuel à base de lamivudine. Concrètement, le génome du virus devenait indétectable chez 67% des malades atteints d'hépatite sous encétavir contre 36% chez ceux sous lamivudine. Dans une autre étude, l'ADN viral devenait indétectable chez 90% des patients sous encétavir contre 72% sous lamivudine. Autre point positif : un très faible taux de résistance virale à l'encétavir a été observée.Cette bonne nouvelle a une conséquence pratique : cela vaut vraiment le coup de se faire diagnostiquer. En cas de doute, il faut faire une prise de sang, c'est-à-dire en cas de fatigue inexpliquée prolongée, ou en cas d'exposition au risque.Mais il faut savoir que ce traitement doit se prendre à vie la plupart du temps, car à son arrêt, le virus de l'hépatite B reprend sa prolifération On peut l'arrêter dans quelques rares cas, quand les antigènes disparaissent complètement.En conclusion : vive la prévention, à savoir la vaccination et l'usage des préservatifs !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : ww.jim.fr, la lettre Quotidienne du JIM, " L'encétavir devient un traitement de première intention des hépatites chroniques B ", 14 mars 2006.