Mort subite du nourrisson : ne couchez pas bébé sur le ventre

Publié le 23 Avril 2019 par Sophie Raffin, journaliste santé
Faire dormir bébé sur le côté, sur dos ou sur le ventre... que cela soit ses parents, belle-maman, sa meilleure amie ou la voisine, tout le monde a, semble-t-il, un avis sur la question "comment coucher le petit dernier". Toutefois, une nouvelle étude publiée dans le journal Pediatrics montre que mettre bébé sur le dos diminue les risques de mort subite du nourrisson.
PUB
© Istock

Selon une récente étude américaine, de bonnes pratiques concernant le couchage des bébés auraient pu prévenir plusieurs morts par suffocation de nourrissons ces dernières années.

Les auteurs de la recherche ont passé au crible plus de 1 800 décès de bébés survenus dans 10 états américains entre 2011 et 2014. Parmi ceux-ci, 250 nourrissons sont morts par suffocation. 69% d'entre eux ont eu les voies aériennes bloquées par des coussins, des couvertures ou autres literies "molles"."Bien qu'il ne s'agisse que d'une faible proportion des décès soudains de nourrissons, plusieurs morts par suffocation auait pu être évitées", assure l'auteur de l'étude, Alexa Erck Lambert, épidémiologiste chez DB Consulting Group à Silver Spring, dans le Maryland.

En effet, en plus d'une literie mal-adaptée, la recherche montre que 9 nourrissons sur 10 ne dormaient pas sur le dos. Ils étaient soit sur le ventre, soit sur le côté.

Dr. Maryann Buetti-Sgouros, directrice du service de pédiatrie du Northern Westchestern Hospital à Mount Kisco interrogée par le site Webmd n'a pas été surprise par les résultats de la recherche "certains parents pensent que leur bébé est assez avancé pour dormir sur le ventre, car ils ont vu leur enfant réussir à rouler une fois".

PUB

Mais, l'analyse détaillée de l'étude montre qu'une telle pratique à un jeune âge est dangereuse. Près de 90% des bébés entre 0 et 4 mois et près de 70% des enfants entre 5 et 11 mois morts par asphyxie ont été retrouvés sur le ventre.

PUB

Le co-dodo, également facteur de risque

Si prendre son enfant dans son lit peut-être pratique et reposant - puisque cela évite les aller-retour vers le berceau -cela représente aussi un risque.

Selon la recherche, près de la moitié des enfants décédés par suffocation se trouvaient dans un lit d'adulte et dormaient sur le ventre au moment de leur mort. Par ailleurs, près de 20% des bébés ont été asphyxiés lorsqu'une personne - également présente dans le lit - s'est mise contre ou sur eux. Dans la plupart des cas, il s'agissait des parents. Mais dans 22% des cas, c'était un frère ou une sœur.

Et pour plus d'un décès sur 10 survenu dans un lit d'adulte, l'enfant s'était retrouvé contre le mur ou le matelas

Les recommandations pour le coucher de bébéBien avant que cette étude mette une nouvelle fois en lumière les risques des pratiques de coucher mal-adaptées aux bébés, les professionnels de la santé recommandaient déjà de coucher les nourrissons bien à plat sur le dos aussi bien la nuit que pour les siestes. En effet, le couchage sur le ventre peut gêner la respiration tandis que celui sur le côté est une position instable facilitant le retournement sur le ventre.De plus, il est recommandé de ne pas utiliser de dispositif pour maintenir son enfant sur le dos comme une serviette roulée ou coussin car ils peuvent aussi entraver sa respiration.

Le lit doit être adapté à la taille de votre bébé. Et, dans le cas d'un lit à barreaux : il est primordial que l'écartement soit assez étroit pour éviter que l'enfant puisse se coincer la tête entre les barreaux. Selon la norme européenne, l'espace entre les barreaux doit ainsi être entre 4,5 cm et 6,5 cm.

Il faut également privilégier un matelas ferme et aux dimensions du lit pour éviter la présence d’interstices dans lesquels l’enfant pourrait glisser. Il faut aussi opter pour une gigoteuse à la bonne taille et proscrire les couettes, édredons, couvertures et oreillers.

Il est conseillé de faire dormir bébé sur le dos jusqu'à l'âge d'un an. Toutefois, s'il se retourne seul pendant son sommeil. Pas de panique. Il n'est pas nécessaire de le retourner à chaque fois... s'il a acquis le maintien de la tête et qu'il dort dans un environnement adapté et sécurisé.

Mots-clés : Bebe, Sommeil enfant
PUB

A lire aussi

Le co-dodo ou co-sleeping, impliqué dans 75% des morts subites du nourrisson

Mort subite du nourrisson: nouvelles recommandations pour l'éviter

Mort subite du nourrisson : réhabilitation de la tétine !

Mort subite du nourrisson : encore trop de décès évitables

Mort subite du nourrisson : il faut coucher bébé sur le dos !

La vérité sur la mort subite du nourrisson

Plus d'articles