Molluscum contagiosum : les traitements
Sommaire

Des traitements physiques comme le curetage…

Lorsque le patient le souhaite et dans un but purement esthétique, il est toutefois possible de mettre en place des traitements physiques pour enlever ces lésions, "effectués après application d’une crème anesthésiante locale". A l’instar du curetage, qui "se fait à l’aide d’une curette pour retirer la lésion", précise Dr Dominique Penso-Assathiany. Bon à savoir : ce traitement peut faire un peu saigner, ce dont il faut prévenir les enfants pour qu’ils n’aient pas peur. Quant aux nombres de séances, réalisées par un dermatologue, elles peuvent varier "en fonction de la ou des récidives".

… ou la cryothérapie

Autre traitement physique, réalisable dans un cabinet de dermatologie : la cryothérapie. Elle se fait avec de l’azote liquide « mais ne permet pas de savoir à quelle profondeur de la lésion on est". Pour ce traitement, une douleur peut se faire sentir à distance du geste et surtout, des cicatrices peuvent apparaître après coup. Moins rapide que le curetage, la cryothérapie reste, pour certains, le traitement approprié lorsque les lésions ne sont pas très nombreuses. Comme pour le curetage, "le nombre de séance est fonction de la ou des récidives".

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :