Migraine : les malades ne consultent pas

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 20 Mars 2006 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 29 Mars 2006 : 02h00
Entre 12 et 15% des adultes souffrent de migraine. Parmi eux, 30 à 45% n'en ont jamais parlé à leur médecin. En conséquence, l'automédication pour la migraine est importante, fréquente et le plus souvent inefficace. Le point sur le diagnostic et les traitements de la migraine.
PUB

12 à 15% des adultes sont souffrent de migraine

La migraine est une maladie fréquente mais très largement sous-diagnostiquée. Elle touche 5 à 10% des enfants et 12 à 15% des adultes. Toutefois, selon une étude française, 30 à 45% des personnes souffrant de migraine n'ont jamais consulté. Ces derniers ignorent leur statut de migraineux et les possibilités de prise en charge existantes.

PUB
PUB

Migraine : l'automédication prédomine...

En conséquence, les personnes qui souffrent de migraine recourent très largement à l'automédication, et en particulier au moment des crises de migraine. Elles consomment beaucoup d'antalgiques non spécifiques (contre la douleur en général) et les prises sont souvent répétitives, même lors d'une même crise. Pour comble, une fois sur deux, cette automédication n'apporte aucun soulagement sur la migraine dans les deux heures. Inversement, les traitements spécifiques sont très peu utilisés.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 20 Mars 2006 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 29 Mars 2006 : 02h00
Source : Congrès hebdo, le Quotidien du médecin, 10 mars 2006.
PUB
PUB
A lire aussi
MigrainePublié le 06/09/2001 - 00h00

On distingue deux sous-groupes de maux de tête : les maux de tête primaires (céphalées primaires) et maux de tête secondaires (céphalées secondaires).Les maux de tête primaires sont le résultat de problèmes biologiques du cerveau, tandis que les maux de tête secondaires accompagnent une...

Migraine : traiter la crise immédiatementPublié le 05/05/2004 - 00h00

Selon une nouvelle évaluation, la migraine affecte 21% de la population, soit 10 millions d'adultes français. Très peu consultent, tandis qu'en cas de crise ils attendent trop longtemps avant de recourir aux médicaments, ce qui diminue très fortement l'efficacité.

Plus d'articles